🔮 Le Collectif panafricain pour le Tchad accuse l’UA de « silence coupable » depuis la rĂ©pression sanglante du 20 octobre

0
1312

Le Collectif panafricain pour le Tchad a condamnĂ© fermement la rĂ©pression de la manifestation du 20 octobre dernier au Tchad, qui a fait officiellement 50 morts. Un bilan qui serait largement supĂ©rieur, selon des organisations de droit de l’homme, citĂ©s par le collectif.

Il a animĂ© ce lundi 7 Novembre Ă  Ouagadougou, une confĂ©rence de presse Ă  laquelle ont Ă©galement participĂ© par vidĂ©o confĂ©rence, certains reprĂ©sentants de partis politiques et organisations de la sociĂ©tĂ© civiles de pays de la sous-rĂ©gion, parmi lesquels, l’opposant sĂ©nĂ©galais Ousmane Sonko. Il s’est agi de dĂ©noncer ce qu’ils ont qualifiĂ© de « silence coupable », de la part de l’Union africaine.

Le collectif dit avoir remarquĂ© avec regret, l’indiffĂ©rence de cette institution africaine, face Ă  la « barbarie » de la junte au pouvoir, sur son propre peuple.

« S’il y a une tuerie Ă  grande Ă©chelle, au Tchad, aux yeux et Ă  la barbe de l’Union africaine et qu’elle ne dit rien, c’est peut-ĂȘtre mĂȘme plus que de la complicitĂ© et le dire ne saurait ĂȘtre une accusation gratuite », a laissĂ© entendre Guy HervĂ© Kam, coordonnateur du mouvement SENS et membre du collectif.

Le collectif demande par ailleurs Ă  l’Union africaine de se ressaisir et trĂšs vite. Il souhaite Ă©galement qu’une enquĂȘte indĂ©pendante soit initiĂ©e pour situer les responsabilitĂ©s avec Ă©ventuellement des sanctions contre les fautifs. En plus de l’Union africaine, le collectif pointe du doigt, des puissances Ă©trangĂšres, comme la France, de soutenir et de cautionner cet Ă©cart de comportement de DĂ©by fils.

Le collectif ne compte pas se limiter au discours Ă  en croire la volontĂ© de ses membres. Dans les jours prochains, il y aura des actions en direction de la reprĂ©sentation de l’UA au Burkina mais aussi envers celles, situĂ©es dans les autres pays de l’Afrique, ont-ils annoncĂ©.

Le Collectif panafricain pour le Tchad regroupe plusieurs organisations de la sociĂ©tĂ© civile aussi bien du Burkina que d’autres pays de la sous-rĂ©gion comme le SĂ©nĂ©gal et le Tchad.

Abdoul Aziz Zoulabou

Laisser un commentaire