Coronavirus: l’accès aux structures de l’administration et aux établissements publics conditionné par le strict respect du port du masque

61

“Le Conseil a fait le point de la situation de l’épidémie au Burkina Faso eu égard à la nouvelle flambée de la COVID-19. Le contexte actuel est marqué par une augmentation du nombre de cas et du nombre de décès” indique le compte-rendu du Conseil des ministres du 23 décembre 2020 au cours duquel le ministre de la Santé a présenté les conclusions du Comité national de gestion de la crise de la pandémie COVID-19, tenu le 16 décembre 2020. Une présentation qui a été suivie d’instructions selon le document :
“Le Conseil a instruit une mise en œuvre diligente des mesures prises par ce Comité. Il s’agit entre autres :
– de l’application stricte des mesures barrières;
– du conditionnement de l’accès aux structures de l’administration et aux établissements publics par le respect strict du port du masque, du lavage des mains et des mesures de distanciation physique ;
– du contrôle à but de sensibilisation du port du masque dans la circulation et les espaces publics. Ce contrôle pourrait faire l’objet d’amende si le comportement collectif n’évolue pas ;
– de la remobilisation des acteurs de la santé dans la prise en charge de la pandémie ;
– de la poursuite de la dévolution de la prise en charge dans le système de santé de routine ;
– de la plus grande implication des acteurs communautaires et de la société civile dans la sensibilisation des populations”.
Toujours selon le compte-rendu, le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier de prendre les dispositions nécessaires pour une application diligente des différentes mesures et appelle les populations à leur respect strict par une implication individuelle et collective.

Laisser un commentaire