Burkina : la direction générale des impôts se préoccupe de la législation fiscale intérieure

0
71

En vue de partager des expériences  et d’échanger  sur les préoccupations relatives à la législation fiscale  intérieure, foncière et cadastrale pour accroitre leur contribution à l’amélioration des performances de l’administration économique et foncière, la direction générale a organisé une conférence jeudi. Une activité placée sous le thème  « quelles réformes institutionnelles pour une DGI moderne, performante et orientée usagers ?  »

Une initiative saluée par le ministre de l’Economie, Lassané Kaboré.

” Je voudrais féliciter le Directeur Général et l’ensemble des cadres des impôts pour le choix porté sur ce thème. Nous avons parlé de modernisation, d’adaptation du cadre institutionnel .Je voulais rassurer les agents de la DGI, que le changement est nécessaire. Nous devons donc travailler aussi bien sur d’autres aspects, tels que le cadastre fiscal que nous voulons moderniser” affirme-t-il.

Pendant deux jours, des experts venus d’autres pays s’entretiendront avec les participants en vue de dégager des perspectives pour une modernisation des outils de travail des impôts.

“Nous voulons réfléchir pour voir quelles sont les souplesses, qu’il faut introduire, pour nous permettre de jouer pleinement notre rôle, afin de mobiliser au maximum les ressources pour notre pays. Nous avons fait appels à des experts internationaux venus du Canada, pour nous entretenir du  système canadien. Il y a  aussi des experts venus du Togo qui va nous faire une conférence. Tout cela nous permettra de réfléchir et voir comment orienter notre administration” délacer Moumouni Lougué, directeur général des Impôts.

Sur une prévision de 843 milliard de francs CFA attendu comme recette fiscale au cours de l’année 2020, environ 40 milliards FCFA reste toujours à mobiliser selon le Directeur Général des impôts.

Djamila Topan, stagiaire

Laisser un commentaire