🔮 Les 10 Commandements du CSC, pour renforcer la cohĂ©sion sociale

0
990

Le Conseil supĂ©rieur de la communication a rendu publics 10 conseils aux citoyens pour un meilleur usage des rĂ©seaux sociaux, en vue de prĂ©server la cohĂ©sion sociale au Burkina. Ces 10 commandements du CSC ont Ă©tĂ© dĂ©voilĂ©s Ă  la presse ce mardi 23 mai au siĂšge de l’institution. Par ces conseils, le CSC veut inciter les citoyens Ă  avoir des « comportements responsables » sur les rĂ©seaux sociaux et dans les Ă©missions d’expression directe, dans le contexte « de crise sĂ©curitaire et de tension sociale » que vit le pays.

La crise sĂ©curitaire au Burkina a entraĂźnĂ© une crise humanitaire et d’autres corollaires, exacerbant les tensions sur l’espace public, Ă  travers notamment  « des menaces de mort » et  des « propos haineux visant Ă  stigmatiser ».

L’utilitĂ© des rĂ©seaux sociaux est devenue trĂšs dĂ©licate, estime l’institution de rĂ©gulation de la communication. « Un like, un partage ou un commentaire peut mettre [Ă  mal] la cohĂ©sion sociale », a expliquĂ© le prĂ©sident du  conseil supĂ©rieur de la communication,  Abdoulazize Bamogo.

Le CSC, à travers ses 10 conseils, se donne pour mission de « sensibiliser » les internautes a mieux utiliser les réseaux sociaux afin de « promouvoir le vivre ensemble ».

Le ministÚre de la communication, les organisations de la société civile et les associations,  présents à cette conférence de presse, ont promis de jouer leur partition qui est « de sensibiliser les populations à adopter les 10 conseils ». « Nous allons utiliser toutes nos plate-formes numériques pour toucher la jeunesse, pour avoir un  comportement responsable sur les réseaux sociaux », a promis Siébou Coulibaly, représentant du Conseil national de la jeunesse.

« Citoyen burkinabĂš, exprimons nous avec honnĂȘtetĂ© ; citoyen burkinabĂš, n’agressons personne dans nos propos ; citoyen burkinabĂš, n’approuvons pas, ne relayons pas les messages graves » : ce sont entre autres conseils prodiguĂ©s par le CSC. « Les personnes qui vont enfreindre Ă  ces 10 commandements seront sanctionnĂ©es » a fait comprendre Abdoulaziz Bamogo, prĂ©sident du CSC.

 

Charles Dah / Oméga médias

Laisser un commentaire