🔮 ALERTE – « Je ne vous demande pas de faire les Ă©loges du Capitaine Traoré ». (IB aux patrons de presse)

0
4777

Le Capitaine Ibrahim TraorĂ© a dĂ©clarĂ©, vendredi, aux patrons de presse et leurs responsables en charge de l’information qu’il ne leur demande pas de faire ses Ă©loges « mais [de] traiter l’information de sorte Ă  ne pas dĂ©moraliser les combattants au front ».

La rencontre, selon la prĂ©sidence du Faso, Ă©tait une prise de contact et d’échanges sur la situation sĂ©curitaire de notre pays.

« Pendant plus de deux heures d’horloge, le Chef de l’Etat et les acteurs de la presse ont eu des Ă©changes francs et sincĂšres sur l’évolution de la menace, les groupes terroristes agissant sur le territoire burkinabĂš et leurs ambitions », peut-on lire dans le communiquĂ© de la prĂ©sidence.

Le PrĂ©sident TraorĂ© a interpellĂ©, toujours selon le communiquĂ©, « les acteurs sur leur responsabilitĂ© dans la collecte et le traitement de l’information en cette pĂ©riode de crise qui menace mĂȘme l’existence de notre pays ».

« Je ne vous demande pas de faire les Ă©loges du Capitaine TRAORE, mais traiter l’information de sorte Ă  ne pas dĂ©moraliser les combattants au front », a dit le PrĂ©sident de la Transition aux patrons de presse, rapporte la prĂ©sidence.

La prĂ©sidence poursuit que le Capitaine IB a invitĂ© les journalistes Ă  jouer leur partition dans la reconquĂȘte du territoire en travaillant Ă  galvaniser les troupes combattantes au front.

« AprĂšs l’exposĂ© du chef de l’Etat, les acteurs du monde de la presse ont exposĂ© leurs prĂ©occupations aux autoritĂ©s pour leur permettre de travailler avec plus de professionalisme tout en contribuant Ă  la lutte engagĂ©e contre le terrorisme », note le communiquĂ©. Les acteurs du monde de la presse ont souhaitĂ© la mise en place d’un cadre de concertation entre les journalistes et les forces armĂ©es nationales pour une franche collaboration entre les deux entitĂ©s, prĂ©cise le communiquĂ©.

Lamine Traoré

Laisser un commentaire