🔮Mali : Des Ă©lĂ©ments des FAMa et des soldats du Groupe Wagner accusĂ©s de violences sexuelles et de pillages dans le village de Nia-Ouro (RFI)

Selon plusieurs sources locales citĂ©es par Radio France internationale(RFI), les faits remontent au dimanche 4 septembre 2022 dans le village de Nia-Ouro. Dans cette localitĂ© de la commune de Fakala, Ă  proximitĂ© de Sofara, dans la rĂ©gion de Mopti, des militaires maliens et leurs alliĂ©s du groupe Wagner se seraient rendus coupables de fait d’exactions sur des populations civiles.

« Ce sont les hommes blancs qui, en inspectant les maisons, ordonnent aux femmes de se déshabiller. Ils les prennent en photo avant, dans certains cas, de leur faire subir des attouchements » ont expliqués plusieurs témoins interrogés par le média français.

Ces sources locales prĂ©cisent Ă©galement que « ces violences sexuelles ont Ă©tĂ© suivies de pillages et d’arrestations ». Les autoritĂ©s de la transition n’ont, jusque-lĂ , pas rĂ©agit Ă  cette nouvelle accusation qui incriminent les forces armĂ©es maliennes et leur partenaire de russe.

Les FAMa et les supplĂ©tifs russes avaient aussi Ă©tĂ© pointĂ©s du doigt dans de nombreux cas d’allĂ©gations d’exactions lors d’une opĂ©ration antiterroriste Ă  Moura au centre du pays. L’Ă©tat- major avait, Ă  son temps, dĂ©menti ces informations qui n’ont d’autres objectifs selon lui que « de ternir l’image des FAMa rĂ©solument engagĂ©es dans la lutte pour la libertĂ©, la sĂ©curitĂ© et la protection des populations ».

Adam’s Kaled OuĂ©draogo

Laisser un commentaire