🔮 TrĂȘve de 24 mois avec les terroristes : « Des allĂ©gations totalement infondĂ©es », selon le gouvernement

Le gouvernement burkinabĂš qui a plusieurs fois manifestĂ© sa volontĂ© de dialoguer avec les groupes armĂ©s, a dĂ©menti samedi l’information selon laquelle « le gouvernement serait en passe, si ce n’est dĂ©jĂ  fait, de conclure un deal avec les terroristes pour une trĂȘve de 24 mois, qui correspondent Ă  la durĂ©e de la transition », comme l’a indiquĂ© le journal Aujourd’hui au Faso dans sa parution du week-end.

 

Selon un communiquĂ© du gouvernement publiĂ© sous deux versions diffĂ©rentes, il s’agit d’« allĂ©gations totalement infondĂ©es ». « Dans l’action du gouvernement de la Transition il ne saurait ĂȘtre question de marchandages sordides ou de « deal avec les terroristes », pour signer « une paix des braves de 2 ans », a Ă©crit le porte-parole Lionel Bilgo.

Depuis l’avĂšnement de la Transition, le gouvernement burkinabĂš a pris l’option de « dialoguer » avec ceux qui ont pris les armes contre le pays. Dans son discours Ă  la Nation du 1er avril 2022, le PrĂ©sident de la Transition a annoncĂ© la « crĂ©ation de comitĂ©s locaux de dialogue pour la restauration de la paix, dont la mission est d’initier des approches avec les membres des groupes en rupture de dialogue avec la nation ».

 

Dans un communiquĂ© du 28 juillet dernier, le ministre en charge de la CohĂ©sion sociale YĂ©ro Boly invitait encore les « concitoyens enrĂŽlĂ©s dans les groupes armĂ©s Ă  saisir l’opportunitĂ© de la main tendue » et appelait les parents Ă  les « convaincre d’adhĂ©rer au processus de dialogue ».

 

 

Abdoul Fhatave Tiemtoré

Laisser un commentaire