🔴 ALERTE Cedeao – Vers la création d’une « force anti-putsch »?

L’idée de la création de cette « force anti-putsch » a été émise par le président en exercice de la Cedeao, Umaro Sissoco Embalo, ce 28 juillet lors d’une conférence de presse tenue en marge de la visite du Président français Emmanuel Macron en Guinée-Bissau.

« Il y a des procédures pour devenir chef d’Etat. Il faut que nous soyons tous républicains. C’est le peuple qui a le droit de sanctionner les dirigeants même si les peuples sont parfois aussi complices » a argué M. Embalo pour justifier le bienfondé de la mise en place de cette nouvelle force qui aura pour mission de contrer les coups de force et de renforcer la stabilité politique dans les états membres de la Cedeao.

Si la création de cette « force anti-putsch » n’est qu’à l’étape de projet, elle bénéficie déjà du soutien du Président français. Pour Emmanuel Macron « c’est un instrument extrêmement efficace pour lutter contre les déstabilisations qu’on a vues fleurir dans la région où des groupes militaires ont exploité l’affaiblissement des Etats soumis soit à l’instabilité endémique soit aux coups de boutoir des terroristes, pour prendre le pouvoir ».

Le Mali, le Burkina Faso, et la Guinée Conakry, tous membres de l’organisation intergouvernementale ouest africaine, sont en pleine transition politique après des coups d’état. Umaro Sissoco Emballo, qui a annoncé la nouvelle « trouvaille » de la Cedeao, a lui-même échappé à une tentative de putsch en février 2021.

La Cedeao, faut-il rappeler, dispose d’une force en attente dont le dernier déploiement remonte à janvier 2017 en Gambie après la crise post-électorale.

Adam’s Kaled Ouédraogo

Laisser un commentaire