🔮 CEDEAO – « 40% du territoire [BurkinabĂš] sont hors du contrĂŽle de l’Etat », selon le mĂ©diateur Issoufou

La visite du mĂ©diateur de la CEDEAO Ă  Ouagadougou a pris fin samedi. Mahamadou Issoufou, arrivĂ© plus tĂŽt vendredi, a multipliĂ© plusieurs rencontres avec les autoritĂ©s de la Transition dont le PrĂ©sident Damiba. Le mĂ©diateur qui a Ă©valuĂ© la situation sĂ©curitaire et humanitaire du pays s’est dit prĂ©occupĂ© avec, dit-il, « 40% du territoire sont hors du contrĂŽle de l’Etat ».

L’ancien PrĂ©sident nigĂ©rien Mahamadou Issoufou en rencontrant les autoritĂ©s de la Transition a abordĂ© des questions liĂ©es Ă  la sĂ©curitĂ©, au retour Ă  l’ordre constitutionnel normal, Ă  l’humanitaire et au dĂ©veloppement. Avec le PrĂ©sident Damiba, le mĂ©diateur a reconnu que la situation sĂ©curitaire est trĂšs difficile en tĂ©moigne les Ă©vĂ©nements de Seytenga.

« Ces Ă©vĂ©nements de Seytenga prouvent combien la situation sĂ©curitaire demeure difficile. Depuis les premiĂšres attaques, en 2015-2016, il a Ă©tĂ© enregistrĂ© au Burkina des milliers de morts et de blessĂ©s. Aujourd’hui 40% du territoire sont hors du contrĂŽle de l’Etat », a dĂ©clarĂ© Ă  l’issue de sa rencontre avec le PrĂ©sident Damiba.

Selon le mĂ©diateur Issoufou, le Burkina connaĂźt aujourd’hui une crise multidimensionnelle. « (…) sĂ©curitaire, humanitaire, politique, socio-Ă©conomique. Pour en sortir, le Burkina a besoin du soutien de tous ses amis. La CEDEAO souhaite rester Ă  ses cĂŽtĂ©s et moi en tant que mĂ©diateur je me force de tout faire pour qu’il en soit ainsi »

Mahamadou Issoufou a rappelĂ© la nĂ©cessitĂ© de convenir d’un chronogramme de Transition acceptable de tous pour un retour rapide Ă  l’ordre constitutionnel.

Tout en saluant les efforts des autoritĂ©s de la Transition en faveur de l’Ancien PrĂ©sident Roch KaborĂ© le mĂ©diateur a rappelĂ© sa libertĂ© totale, comme l’ont exigĂ© les chefs d’Etat lors de leur dernier sommet extraordinaire dĂ©but juin Ă  Accra.

Le mĂ©diateur Issoufou dit repartir avec la dĂ©lĂ©gation de la CEDEAO, rĂ©confortĂ© de l’ouverture d’esprit, de l’ouverture au dialogue du Lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba.

Le mĂ©diateur fera le point aux chefs d’Etat de la CEDEAO lors du prochain sommet ordinaire prĂ©vu le 3 juillet prochain toujours Ă  Accra.

Lamine Traoré

Laisser un commentaire