Ouagadougou – Seules deux marques d’eaux commercialisées sont propres à la consommation (Enquêtes RENCOF)

Une Enquête inédite du réseau national des consommateurs du Faso (RENCOF) sur la qualité des eaux commercialiées dans la région du centre, a révélé que seulement 2 marques sont propres à la consommation.

 

Le réseau national des consommateurs du Faso a dévoilé ses résultats ce jeudi 16 juin à Ouagadougou, après près deux mois d’étude auprès de 21 unités de production dans la région du centre.

 

« De cette enquête, il ressort qu’il n’y a que 2, seulement 2 sur le prisme des lois qui régissent les procédures d’implantation, de production, de distribution et de vente de marque d’eau, il n’y a que l’eau Yilma et l’eau Sahel qui sont propres à la consommation » a affirmé le président du RENCOF, Adama Bayala.

 

De ce constat, les responsables du réseau pointent du doigt des pratiques, qu’ils qualifient de « peu orthodoxe », du laboratoire national de santé publique.

 

« Comment comprendre qu’une autre institution publique qu’est le laboratoire de santé publique, encore que c’est une question de santé publique, se fasse payer. Quelle est la raison de sa présence ? (…)  Il y a problème car si le laboratoire qui devait faire les contrôles de façon opiniâtre, autonome, se fait payer, il va de soit que les résultats de ses contrôles et analyses soient biaisées » s’insurge Adama Bayala.

 

Pour protéger les consommateurs des eaux microbiennes, impropres à la consommation, le RENCOF appelle les autorités à agir. A ce propos il suggère entre autre :

 

– d’interdire la vente des produits conditionnés dans les sachets simples ;

 

– d’interdire les marques qui portent directement les inscriptions sur les sachets d’eau source de maladie ;

 

– de fermer les fabriques qui ne disposent pas de laboratoires internes.

 

 

Brigitte Yoda

 

Laisser un commentaire