Journée de l’enfant africain : l’Assure encourage Jean Boni, un brillant élève non voyant

Avec une moyenne de 16,74 Jean Boni, élève non voyant, pensionnaire de l’Association burkinabè de promotion des aveugles et malvoyants (ABPAM)/ Bobo Dioulasso a réussi brillamment à son BEPC cette année.

L’association pour une société sûre pour les enfants (ASSURE) est allée encourager ce jeune déficient visuel en lui apportant un cartable et un poste radio et ce, à l’occasion de la journée de l’enfant africain célébrée ce 16 juin.

« Notre association accorde une attention particulière aux enfants en situation de handicap en plaidant pour leur scolarisation massive. C’est pourquoi nous sommes venus communier avec les pensionnaires de l’ABPAM en cette journée dédiée à l’enfant africain. Nous avons vu à travers les réseaux sociaux et les médias des élèves qui malgré leurs déficiences se sont bien illustrés aux examens scolaires. Il faut donc interpeller les parents qui ont des enfants handicapés, à ne pas les mettre à l’écart car ils peuvent aller plus loin qu’on ne le pense », a estimé le président de l’Assure, Boureima Badini.

La démarche de l’Assure est saluée à sa juste valeur par le président de l’ABPAM. Avant cette remise de dons l’Assure a rencontré la presse afin de mieux se révéler au public.

L’Assure a été créée le 19 décembre 2021 à Bobo -Dioulasso et reconnue officiellement le 17 janvier 2022. Le champ d’action de cette structure associative couvre la Région des Hauts-Bassins et son siège est situé à Bobo-Dioulasso. Elle a pour objectif de promouvoir le bien-être social, sanitaire et économique des enfants, particulièrement des filles, des enfants handicapés et des enfants affectés par les catastrophes et crises humanitaires.

Laisser un commentaire