Burkina – Une rentrée scolaire 2021 – 2022 sous menace sécuritaire

Ce 1er octobre 2021, les élèves effectuent leur rentrée scolaire 2021-2022. La crise sécuritaire affecte le secteur de l’éducation. Au 28 mai 2021, “2 244 écoles ont été fermées du fait de l’insécurité, soit 10,85% des établissements scolaires de notre pays”, selon le ministre de l’Education nationale Stanislas Ouaro. “Ces fermetures ont affecté 304 567 élèves dont 148 046 filles et 12 480 enseignants dont 4 568 femmes”, a-t-il indiqué.

“Je rends hommage aux enseignants pour leur don de soi dans l’éducation et la formation de notre jeunesse et de nos élites”, a écrit la veille de cette rentrée le Président du Faso.

“J’ai une pensée pour les enfants dans les zones à défi sécuritaire et les enfants déplacés internes. Je suis pleinement conscient des difficultés actuelles de l’école burkinabè”, a indiqué Roch Kaboré et d’ajouter: “j’exhorte cependant l’ensemble des acteurs du monde éducatif à garder le même engagement patriotique sur le vaste chantier de la valorisation du capital humain”.

“Les états généraux annoncés nous donneront l’occasion de discuter ensemble de toutes ces difficultés, et de dégager les solutions idoines pour un système éducatif plus performant et plus résilient”, a terminé le Président Kaboré.

Une rentrée qui s’effectue avec la fermeture du plus grand lycée du pays, le Lycée Philippe Zinda Kaboré, qui compte quelque 4.000 élèves répartis dans 75 salles de classe. Une décision du gouvernement qui déplore des actes de vandalismes des élèves enregistrés l’année scolaire dernière.

Lamine Traoré

Laisser un commentaire