Burkina – Marche de l’opposition: « On se connait. Ils nous connaissent » (Simon Compaoré) A 24h de la marche de protestation de l’opposition contre la « conduite désastreuse » de la question sécuritaire du pays, le parti au pouvoir dit être serein. « Sérénité. On se connait. Ils nous connaissent. La marche de samedi là, ce n’est pas notre marche », a déclaré vendredi à Ouagadougou Simon Compaoré, le Président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti au pouvoir

 Devant plusieurs militants regroupés pour une assemblée générale. « On nie l’utilité de cette marche. On ne veut pas vous voir là-bas, même si c’est pour aller observer comment ça se passe. Allez-y vendre au marché. Vaquez à vos occupations. Il faut que samedi soit un jour normal », ajoute Simon Compaoré. Au lieu de cette marche, une seule question devrait être posée à l’heure actuelle selon M. Compaoré.

 

« Que faire ? » Et de répondre « nous devons nous mettre en rang serré derrière Roch. Ceux qui veulent marcher, si c’est l’histoire des marches, nous pouvons leur écrire des bouquins et des bouquins ». « L’heure n’est pas au discours mais à l’action concrète pour faire un bloc, un front derrière notre chef, notre responsable en chef le camarade président Roch Kaboré qui a décidé d’assurer la défense. Roch a besoin de nous.

 

Faisons lui comprendre qu’il a du monde derrière lui. Qu’il avance avec une troupe. On peut être une seule personne, et mettre du feu à toute une forêt. Donc, notre maître mot l’appelle à la conscientisation », a terminé le Président du MPP. Dimanche dans son adresse à la nation, Roch Kaboré a invité l’opposition et la société civile à « surseoir aux marches et meetings projetés, afin de ne pas faire le lit de notre désunion, face à l’ennemi commun ». Mercredi le Président Kaboré a limogé ses ministres de la Défense et celui de la Sécurité.

 

Le Président Kaboré est lui-même le ministre de la Défense. Il est secondé par le Col-Major Barthélemy Simporé. Maxime Koné jusque-là ministre délégué à la Coopération a été bombardé au poste stratégique de la Sécurité. Jeudi l’opposition a dit « prendre acte » du remaniement mais a maintenu sa marche du samedi. Asmaho Dao

Laisser un commentaire