🔮 [EXCLUSIF] – Marcel, Lota, Guinko, ZaĂŻda, Lookman, Alain Alain
 voici les chefs d’inculpation

0
6702

Plusieurs leaders de la sociĂ©tĂ© civile Marcel Tankoano, Abdoul Karim Baguian dit Lota, DĂ©sirĂ© Guinko, Pascal ZaĂŻda et Boukari Conombo et des journalistes Alain TraorĂ© dit Alain Alain de OmĂ©ga mĂ©dias et Lookman Sawadogo, prĂ©sentateur de l’émission « 7 Afrique » sur LCA, ont Ă©tĂ© placĂ©s, jeudi nuit, sous mandat de dĂ©pĂŽt Ă  la Maison d’arrĂȘt et de correction de Ouagadougou (MACO). Ils sont poursuivis par la justice dans le cadre du dossier relatif aux appels Ă  incendier le palais du Mogho Naaba, le roi des mossĂ©s et les audios ayant circulĂ©.

Selon les informations de OmĂ©ga, ces personnes sont poursuivies pour la plupart pour « association de malfaiteurs, provocation Ă  attroupement, mise en danger de la vie d’autrui ».

Selon la source de Omega, DĂ©sirĂ© Guinko est poursuivi pour complicitĂ© de ces infractions par dĂ©faut de dĂ©nonciation. « On estime qu’il Ă©tait au courant des infractions et n’a pas dĂ©noncĂ© aux autoritĂ©s de poursuites », ajoute la source.

Pratiquement, c’est ce qui est aussi reprochĂ© aux deux journalistes, Alain Alain et Lookman Sawadogo. Le procureur estime, selon nos informations, qu’ils sont complices par leur silence.

« On est sĂ©vĂšre pour rien. Les deux journalistes ne vont pas fuir. C’est un mandat de dĂ©pĂŽt inutile et inopportun », a dĂ©plorĂ© Me Christophe Birba, avocat de DĂ©sirĂ© Guinko et de Alain Alain et d’ajouter que de toutes les façons, toutes les personnes poursuivies bĂ©nĂ©ficient d’une prĂ©somption d’innocence.

Abdoul Karim Baguian dit Lota lui se voit attribuer deux infractions. « Incitation Ă  attroupement et complicitĂ© de non dĂ©nonciation de diffusion de fausse nouvelle », a indiquĂ© Ă  OmĂ©ga Me Paul KĂ©rĂ©, l’avocat de Lota.

Pour l’avocat, c’est la dĂ©ception. Le parquet s’est lourdement trompĂ© et le jugement va davantage Ă©difier.

Les leaders d’organisations de la sociĂ©tĂ© civile et les deux journalistes Ă©taient tous, jusque-lĂ , en garde Ă  vue Ă  la Division des investigations criminelles (DIC) de la police nationale.

Le jugement, selon les informations de Oméga, est prévu pour le 3 juin prochain.

Dans le cadre du mĂȘme dossier, des acteurs politiques ont Ă©tĂ© auditionnĂ©s par la Division des Investigations Criminelles (DIC). Parmi eux, figurent ZĂ©phirin DiabrĂ©, PrĂ©sident de l’Union pour le ProgrĂšs et le Changement (UPC) et Abdoulaye MossĂ©, PrĂ©sident du Parti panafricain pour le salut (PPS). Eux, selon nos informations, sont rĂ©partis libres aprĂšs les diffĂ©rentes auditions.

 

Lamine Traoré, Oméga médias

Laisser un commentaire