🔴 URGENT – La coordonnatrice du Système des Nations Unies déclarée « persona non grata » au Burkina

0
3492

La coordonnatrice résidente du système des Nations Unies a été déclarée, vendredi, « persona non grata » sur le territoire du Burkina Faso. L’information est confirmée à Oméga par plusieurs sources diplomatiques. La diplomate doit quitter le Burkina ce vendredi.

« Le ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération Régionale et des
Burkinabè de l’Extérieur du Burkina Faso présente ses compliments au Bureau de la Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies et Coordonnatrice Humanitaire au Burkina Faso et voudrait porter à sa connaissance que Madame Barbara Manzi, Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies est déclarée persona non grata sur le territoire du Burkina Faso », peut-on lire dans une note du ministère des Affaires étrangères dont Oméga a obtenu copie.

La note poursuit qu’elle est donc priée de quitter le Burkina Faso aujourd’hui même 23 décembre 2022.

Les Affaires étrangères ne disent pas ce qui est reproché à la coordonatrice mais selon les sources de Oméga, Barbara Manzi avait pour ambition, pour des raisons de sécurité, d’évacuer les familles de diplomates des Nations Unies en poste à Ouagadougou.

Et depuis jeudi, la désormais ancienne coordonnatrice, a introduit un intérimaire, signe qu’elle a pris acte de la décision de son expulsion, selon nos sources, précisant que c’est la coutume.

D’autres sources diplomatiques indiquent aussi qu’elle a dû intervenir sur « certains sujets sensibles » qui, éventuellement a fâché Ouagadougou.

Ce n’est pas la première fois que le départ de Barbara Manzi du Burkina est évoqué, selon les sources de Oméga médias.

Barbara Manzi, nommée par le Secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres, est arrivée en août 2021 au Burkina comme Coordonnatrice résidente des Nations Unies. Elle a été également nommée Coordinatrice humanitaire par le Coordonnateur de Secours d’Urgence Martin Griffiths.

Début septembre 2021, elle a présenté à Alpha Barry, alors ministre des Affaires étrangères, les copies figurées des lettres par lesquelles le Secrétaire général des Nations unies l’accrédite auprès du Burkina Faso. Et elle a été reçue par le Président du Faso d’alors, en audience introductive, le mardi 14 Septembre 2021.

Lamine Traoré

Laisser un commentaire