🔮 ALERTE – Retard rĂ©sultats concours: « Si quelqu’un doit rĂ©pondre, il va rĂ©pondre ». (Bassolma BaziĂ©)

0
2889

Le ministre de la Fonction publique Bassolma BaziĂ© s’est indignĂ©, vendredi, du grand retard observĂ© dans la dĂ©libĂ©ration et la publication des rĂ©sultats des concours de la Fonction publique, session 2022.

« J’ai Ă©tĂ© absent seulement un mois. Selon notre planification, Ă  cette date, les candidats admis devraient ĂȘtre dans les classes. Et nous devons ĂȘtre en train de planifier l’organisation des concours professionnels et directs, session 2023. Mais au grand regret, je suis revenu trouver que les choses piĂ©tinent et ce n’est pas normal », a dĂ©plorĂ© Bassolma BaziĂ©, selon un communiquĂ© du ministĂšre, Ă  l’équipe technique chargĂ© de l’organisation desdits concours.

« Nous avons bataillĂ© pour avoir les ressources financiĂšres nĂ©cessaires. C’est donc honteux que nous soyons Ă  ce stade. Il y a urgence Ă  sauver la crĂ©dibilitĂ© de l’Etat », a dĂ©clarĂ© le ministre BaziĂ©.

« Nous avons honorĂ© notre engagement en signant un contrat avec un prestataire chargĂ© de nous accompagner dans l’organisation des concours, de l’inscription des candidats, en passant par l’administration des Ă©preuves jusqu’à la dĂ©libĂ©ration des rĂ©sultats. Il y a lieu que les uns et les autres honorent aussi les leurs. S’il y a une plainte qui doit ĂȘtre dĂ©posĂ©e en justice contre un tierce personne, nous allons le faire. Il ne faut pas laisser des individus venir ternir l’image de notre Administration », explique le ministre.

« Nous avons donc initiĂ© cette rencontre pour situer les responsabilitĂ©s et prendre les dĂ©cisions qui sied. En effet, trop c’est trop. Des ordinateurs ont Ă©tĂ© dĂ©robĂ©s dans les salles, nous n’avons pas eu de retour, la plateforme lors des inscriptions a rencontrĂ© des difficultĂ©s, aucune action n’a Ă©tĂ© entreprise contre qui que ce soit et pourtant le coĂ»t de l’organisation a pratiquement doublĂ© par rapport aux annĂ©es antĂ©rieures et les rĂ©sultats sont toujours bloquĂ©s. Et c’est l’Etat qui prend les coups ? Non », s’est indignĂ© Bassolma. « Il nous faut situer les responsabilitĂ©s et taper du doigt sur la table s’il le faut. Si quelqu’un doit rĂ©pondre, il va rĂ©pondre », a-t-il dit.

Selon le ministĂšre de la Fonction publique, sur 92 concours directs, 78 n’ont pas encore Ă©tĂ© dĂ©libĂ©rĂ©s et les rĂ©sultats de 14 concours professionnels dont 8 de la santĂ© et 6 du ministĂšre de l’Education nationale, session 2022 sont toujours bloquĂ©s.

Lamine Traoré

Laisser un commentaire