CDP : Il n’y aura plus de 8e congrès, Eddie Komboïgo entend garder son mandat

Réuni samedi à Ouagadougou pour la clôture de la session du Bureau Exécutif National (BEN), le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) d’Eddie Komboïgo a insisté sur sa volonté de sanctionner Achille Tapsoba, qui « s’est autoproclamé» Président par intérim du parti. « Je suis là, je n’ai pas démissionné et j’entends garder mon mandat qui m’a été confié par le 8e congrès ordinaire» a t-il indiqué.

Justement, le candidat arrivé 2e aux dernières élections présidentielles (15,54%) a insisté que le parti ne répondra pas favorablement à la demande de l’ancien Président Blaise Compaoré, qui a souhaité dans une lettre, dont-il doute même de l’authenticité, l’organisation d’un 8e congrès.

«Nous avons tenu un 8e congrès, on ne peut plus convoquer un 8e congrès» a t-il affirmé en ajoutant que pour l’unité du parti, il aurait souhaité qu’on parle plutôt d’un 9e congrès, afin que le parti puisse accueillir ceux qui avaient claqué la porte et qui veulent revenir à la maison.

«Malheureusement, il nous reparle d’un 8e congrès. Nous n’entendons pas revenir sur le passé» a conclu Eddie Komboïgo.

Le CDP fait face aujourd’hui à une crise. Deux camps s’opposent. L’aile historique du parti d’Achille Tapsoba et l’aile futuriste attribuée à Eddie Komboïgo.

Bernabé Kabré

Laisser un commentaire