🔮 Burkina Perkoa – Les chambres de refuge ne sont pas approvisionnĂ©es en nourriture. (Info OmĂ©ga)

Avec nos envoyés spéciaux Sabouna Ouédraogo et Aziz Abdoul Zoulabou 

L’ultime chambre de refuge est le grand espoir de toutes les familles des 8 personnes piĂ©gĂ©es dans le sous sol de la mine de Perkoa. Mais pendant la visite dans la mine souterraine, OmĂ©ga a appris que contrairement Ă  ce qui se dit, les chambres de refuge ne sont pas approvisionnĂ©es en nourriture.

Ce dimanche 15 mai marquait le 30e jour de l’inondation de la mine souterraine de zinc de Perkoa. DĂ©jĂ  un mois qui l’aurait pensĂ© ! Si les six burkinabĂš, le tanzanien et le zambien ont pu se retrancher dans la chambre

A l’image une chambre de refuge de la mine souterraine

de refuge avant l’inondation totale de la mine le 16 avril 2022 aprĂšs une pluie diluvienne, il faut tenir pour que les sauveteurs puissent les retrouver en vie. Pourtant l’équipement des chambres de refuge n’offre pas toutes les conditions pour un sĂ©jour forcĂ© de longue durĂ©e.

Pendant la visite de la mine souterraine, samedi, OmĂ©ga a Ă©tĂ© informĂ© que dans les chambres de refuge, il n’y a pas de nourriture. 

« Elles sont Ă©quipĂ©es d’un systĂšme qui permet de convertir le gaz carbonique en oxygĂšne pour les personnes Ă  l’intĂ©rieur avec l’air conditionnĂ©e grĂące Ă  une alimentation Ă©lectrique autonome. On y trouve Ă©galement de l’eau », renseigne notre guide de cette visite. A la question de savoir s’il y a de la nourriture dans la chambre de refuge qui suscite tant d’espoir, notre interlocuteur nous dit: « Non, il n’y a pas de nourriture dedans ».

« Vous vous imaginez que c’est suite Ă  cet incident que les autoritĂ©s apprennent qu’il n’y a pas Ă  manger dans une chambre de refuge », s’indigne le ministre Basolma BaziĂ© avant de poursuivre, « au nom de la continuitĂ© de l’Etat, nous allons assumer cette responsabilitĂ© mais cela doit prendre fin. Et j’invite Ă©galement les dĂ©putĂ©s Ă  faire plus de preuve de responsabilitĂ© en votant des lois pour plus de contrĂŽle dans ce domaine et dans bien d’autres domaines ».

Si les portĂ©s disparus ont rĂ©ussi Ă  s’enfermer dans la chambre de l’espoir peuvent-ils survivre Ă  la faim pendant un mois ?

De l’eau toujours Ă  l’intĂ©rieur de la mine souterraine

Les spécialistes affirment que pour répondre à cette question, il faut étudier la situation au cas par cas en tenant compte de nombreux paramÚtres.

MalgrĂ© tout, l’espoir des familles des victimes demeure intact et beaucoup croient au miracle.

Sabouna Ouédraogo et Aziz Abdoul Zoulabou, envoyés spéciaux 

Article précédentBurkina le 6h 15 du 16 mai
Article suivant🔮 URGENT Burkina – 17 civils tuĂ©s dans une attaque Ă  Madjoari Ă  l’Est. (Sources locales)
Lamine TraorĂ© est journaliste depuis prĂšs d’une dizaine d’annĂ©es. Il a intĂ©grĂ© Radio OmĂ©ga en 2013, la principale radio privĂ©e d’information au Burkina. Ce reporter qui a plusieurs fois dirigĂ© le service multimĂ©dia, est aujourd’hui l’un des rĂ©dacteurs de la radio. TrĂšs polyvalent, en radio, au web comme en tĂ©lĂ©vision, Lamine TraorĂ© est confirmĂ© en mars 2018 Correspondant de la Voix de l’AmĂ©rique (VOA Afrique) / Service Afrique francophone. Depuis lors, il rĂ©alise des reportages aussi bien pour la radio que pour la tĂ©lĂ©. Lamine TraorĂ© a beaucoup voyagĂ© et a rĂ©alisĂ© des reportages en Afrique, en Europe et en Asie.

Laisser un commentaire