Burkina – Pô – Violences entre soldats et civils : Le chef d’état-major promet des mesures disciplinaires

Le Général Gilbert Ouedraogo à la cérémonie de passation de commandement

Le chef d’état-major général des armées a condamné les « agissements » de ses soldats, au lendemain des violences entre militaires et civils dans la ville de Pô (Centre-Sud). Dans un communiqué publié ce mardi, l’état-major juge « inadmissible » cet incident qui implique des militaires « dans ce contexte où toutes les énergies entre populations et armée nationale doivent être fédérées pour faire face à la question cruciale de la lutte contre le terrorisme ».

« Une enquête a été diligentée pour identifier tous les militaires fautifs et des mesures disciplinaires sont prises à l’encontre de ceux formellement identifiés », indique le communiqué. « Des mesures ont d’ores-et-déjà été prises, en collaboration avec les leaders locaux pour apaiser les tensions », assure l’état-major.

Dans la nuit de dimanche à lundi, une altercation entre un militaire et un civil, à cause de la femme de ce dernier, s’est transformé le lendemain en affrontements entre militaires et populations civiles dans le secteur 6 de la ville. 11 personnes ont été blessées gravement, et le mari de la femme est dans le coma selon des témoins.

Abdoul Fhatave Tiemtoré

Laisser un commentaire