Burkina : Elections couplées : le Ren-Lac dénonce des cas de fraude orchestrés par le MPP, le CDP, l’UPC, le RPI, le Mouvement Agir Ensemble et le NTD

532

Le réseau national de lutte anti-corruption (Ren-lac) a dénoncé mercredi des cas de fraude, de corruptions, d’achats de conscience, irrégularités orchestrés par le MPP, le CDP, l’UPC, RPI, le Mouvement Agir Ensemble et le NTD, lors les élections couplées.

Du processus de l’observation des pré-campagnes, campagne et l’après campagne, il ressort qu’il y a eu beaucoup d’infractions des dispositions légales parmi celles-ci, on peut noter des distributions d’argent, carburant, des vivres, des t-shirt, utilisations des moyens de l’Etat a des frais de campagne électorale. Ces choses sont proscrites par des choses légales à la matière” a indiqué le Secrétaire général du Ren-lac, Sagado Nacanabo.

Selon le rapport, les partis politiques concernés sont le MPP en tête suivi du CDP au niveau présidentielle et suivi des partis de l’alliance majoritaire dont le RPI, le NTD” ajoute le SG du Ren-lac.

Pour éviter que les individus fortunés depuis les pays étrangers se permettent de financer les campagnes électorales au Burkina Faso, le Ren-lac en appelle à la règlementation et à la codification du financement des campagnes politiques au Burkina Faso.

“Le financement des partis politiques privé des campagnes et du Burkina Faso n’est pas codifier, il n’y’a ni limites ni règles, « tout ce qui n’est pas interdit est permis” a déploré Sagado Nacanabo.

L’occasion a été belle pour le Ren-lac, de proposer à l’Etat, la création d’une police électorale afin d’éviter les dérives constatées pendant les élections couplées présidentielle et législative du 20 novembre 2020.

Pierre Badolo

Laisser un commentaire