🔮SĂ©curitĂ©: Le Burkina Faso et la CĂŽte d’Ivoire renforcent leur coopĂ©ration pour lutter contre le terrorisme

0
964

 

Une dĂ©lĂ©gation burkinabĂš avec Ă  sa tĂȘte Kassoum Coulibaly, ministre d’État en charge Ă  la DĂ©fense a rencontrĂ© ce vendredi, Birahima Ouattara, ministre d’État ivoirien de la sĂ©curitĂ©. Cette rencontre a pour objectif, consolider les relations bilatĂ©rales entre les deux pays afin de « lutter efficacement contre le terrorisme dans la sous-rĂ©gion ».

 

 

 

 

 » Nous espĂ©rons que nous reprendrons un nouveau dĂ©part dans le cadre du renforcement des relations entre nos deux pays pour lutter contre le terrorisme dans notre sous-rĂ©gion et les diffĂ©rents trafics qui ont lieu Ă  la frontiĂšre commune entre nos deux pays », a souhaitĂ© Kassoum Coulibaly qui remercie les deux chefs d’État, Alassane Ouattara et le capitaine Ibrahim TraorĂ© qui ont permis cette rencontre qui tĂ©moigne la fraternitĂ© qui existe entre les deux pays.

Cette rencontre qui s’inscrit dans l’histoire de ces deux pays n’a laissĂ© indiffĂ©rent le ministre d’État ivoirien en charge Ă  la DĂ©fense Birahima Ouattara.

« Nous avons eu une sĂ©ance de travail avec mon collĂšgue du Burkina Faso (…) pour faire le point des relations entre les deux pays. Je peux vous rassurer que nous quittons Niankologo avec le coeur rempli de joie ».

Cette rencontre s’est tenue trois semaines aprĂšs l’arrestation d’un militaire et d’un volontaire pour la dĂ©fense de la patrie (VDP) en territoire ivoirien, avait annoncĂ© l’Agence ivoirienne de presse (AIP).

Selon l’AIP, les forces armĂ©es de CĂŽte d’Ivoire les ont arrĂȘtĂ©s et conduits Ă  leur base situĂ©e Ă  Togolokaye dans la sous-prĂ©fecture de TĂ©hini, pour en savoir plus sur leur provenance et leurs identitĂ©s.

L’armĂ©e burkinabĂš jusqu’Ă  nos jours n’a donnĂ© aucune information officielle sur l’arrestation en territoire ivoirien de ses soldats.

Charles Dah/Oméga médias

Laisser un commentaire