🔮 « Nous ordonnons Ă  l’Etat du Burkina de libĂ©rer immĂ©diatement Me Guy HervĂ© Kam », (Tribunal administratif)

0
2745

Le tribunal administratif a ordonnĂ©, jeudi matin, Ă  l’Etat BurkinabĂš, la « libĂ©ration immĂ©diate de Me Guy HervĂ© Kam ». Le tribunal rendait son verdict du procĂšs sur le rĂ©fĂ©rĂ© libertĂ© suscitĂ© par les avocats de Me Kam.

« Ce que le tribunal a dĂ©clarĂ© c’est en somme que l’Etat du Burkina Faso devait immĂ©diatement remettre en libertĂ© Me Guy HervĂ© Kam et prendre toutes les dispositions pour que sa libertĂ© ne lui soit plus privĂ©e dans les mĂȘmes conditions d’illĂ©galitĂ© qui avaient prĂ©values Ă  son arrestation », a rĂ©agi Me Prosper Farama, un des avocats de Me Guy HervĂ© Kam, Ă  la suite de l’audience qui n’aura durĂ© qu’un dizaine de minutes.

Et pour la dĂ©fense, on ne peut pas qualifier cette dĂ©cision de victoire. « Nous ne parlons pas en terme de victoire. Si victoire il y a, c’est une victoire pour toute la sociĂ©tĂ© BurkinabÚ », affirme Me Farama et d’indiquer que les libertĂ©s, « ce ne sont pas les libertĂ©s pour Me Kam, ce ne sont pas les libertĂ©s de Me Farama, ce ne sont pas les libertĂ©s pour vous. Ce sont des libertĂ©s pour tous les BurkinabĂš y compris d’ailleurs aujourd’hui ceux qui (
) gouvernent ».

« Nous ne voyons pas les choses en termes de victoire mais nous voyons les choses plutĂŽt en termes d’un pas de plus dans la construction d’une sociĂ©tĂ© respectrice des libertĂ©s individuelles et collectives et qui profitera Ă  nous tous. A nos enfants, Ă  nos arriĂšres petits-enfants », a-t-il ajoutĂ©.

L’Agent judiciaire de l’Etat qui reprĂ©sentait l’Etat Ă  l’audience n’a pas voulu commenter la dĂ©cision.

Cependant mardi, il avait affirmĂ© que Guy HervĂ© Kam Ă©tait poursuivi pour « atteinte Ă  la sĂ»retĂ© de l’État et ce, Ă  travers la mobilisation d’étudiants et de notables coutumiers« .

A cette audience, le conseil de Me Kam avait demandé au juge de constater la violation des droits et libertés de son client.

Le reprĂ©sentant de l’Etat de son cĂŽtĂ© avait annoncĂ© une action pĂ©nale en cours, ajoutant l’incompĂ©tence du Tribunal administratif pour ce type de dossier.

Me Guy HervĂ© Kam a Ă©tĂ© interpellĂ© depuis le 24 janvier dernier Ă  l’aĂ©roport de Ouagadougou.

Lamine Traoré / Oméga médias

Laisser un commentaire