🔮ALERTE- Le gouvernement dissout l’UnitĂ© spĂ©ciale d’intervention des Eaux et forĂȘts (Conseil des ministres)

0
1792

 

L’UnitĂ© spĂ©ciale d’intervention des Eaux et forĂȘts Ă  la suite d’un mouvement d’humeur d’une partie de l’unitĂ©, le 21 fĂ©vrier dernier Ă  la Direction gĂ©nĂ©rale des Eaux et forĂȘts s’est vue sanctionner par le gouvernement.

« Cette unitĂ© a Ă©tĂ© mandatĂ©e pour une opĂ©ration de sĂ©curisation dans la rĂ©gion des Hauts-Bassins. Des instructions ont Ă©tĂ© donnĂ©es pour qu’elle replie sur un autre site dans le Centre-ouest. L’unitĂ© a opposĂ© une fin de non-recevoir. Elle a donc Ă©tĂ© sommĂ©e de regagner Ouagadougou. Une fois dans la capitale, elle a pris en otage, le Directeur gĂ©nĂ©ral des Eaux et forĂȘts en empĂȘchant toute sortie. AprĂšs moults tractations, l’unitĂ© a Ă©tĂ© dĂ©sarmĂ©e », a expliquĂ© Roger Baro, ministre en charge de l’environnement

Selon le ministre, les faits constatĂ©s sont trĂšs graves et inadmissibles conformĂ©ment au rĂšglement de discipline gĂ©nĂ©rale des Eaux et forĂȘts.

Le Conseil a donc dĂ©cidĂ© de la dissolution de l’UnitĂ©. Les 165 Ă©lĂ©ments qui sont rentrĂ©s en mouvement, seront sanctionnĂ©s conformĂ©ment aux textes a rassurĂ© le ministre.

En rappel, l’unitĂ© spĂ©ciale d’intervention des Eaux et forĂȘts a Ă©tĂ© mise en place en 2023, puis rendue opĂ©rationnelle Ă  partir du deuxiĂšme semestre de la mĂȘme annĂ©e avec un effectif de 250 hommes.

Laisser un commentaire