🔮PrĂ©lĂšvement de 1% sur les salaires: l’UAS dĂ©nonce une dĂ©cision « unilatĂ©rale » du gouvernement (CommuniquĂ©)

0
2480

 

L’UnitĂ© d’action syndicale (UAS) dans un communiquĂ© a rĂ©agi Ă  l’annonce du « prĂ©lĂšvement obligatoire sur les rĂ©munĂ©rations des agents publics et des travailleurs du privé » au profit du Fonds de soutien patriotique (FSP), dĂ©cidĂ© par le Conseil des ministres du 5 janvier 2024.

 

Selon l’UAS, cette dĂ©cision a Ă©tĂ© « unilatĂ©ralement prise par le gouvernement de la transition sans aucune consultation et encore moins concertation avec l’UAS ».

 

L’intĂ©gralitĂ© du communiquĂ© Ă  lire👇

 

Communiqué

Depuis l’annonce du prĂ©lĂšvement obligatoire sur les rĂ©munĂ©rations des agents publics et des travailleurs du privĂ© au profit du Fonds de Soutien Patriotique (FSP) par le Gouvernement dĂ©cidĂ© par le Conseil des Ministres du 5 janvier 2024, l’UnitĂ© d’Action Syndicale (UAS) est saisie par de nombreux travailleurs et journalistes pour requĂ©rir sa position sur ces nouvelles mesures.

Pour donner suite Ă  ces
sollicitations et en vue d’harmoniser leurs vues sur la question, les responsables de l’UAS se sont rĂ©unis le 9 janvier 2024 Ă  la Bourse du Travail. Au terme des Ă©changes, il a Ă©tĂ© retenu de convoquer une AssemblĂ©e GĂ©nĂ©rale (AG) des dĂ©lĂ©guĂ©s syndicaux et des dĂ©lĂ©guĂ©s du personnel de Ouagadougou et environnants en vue de soumettre l’analyse des secrĂ©taires gĂ©nĂ©raux aux bases.

L’AG s’est effectivement tenue le vendredi 19 janvier Ă  la Bourse du Travail de Ouagadougou Ă  partir de 16h 00 avec Ă  son ordre du jour : Informations et Ă©changes autour de l’annonce des mesures fiscales 2024 relativement aux prĂ©lĂšvements sur les salaires et primes des travailleurs. À l’entame de l’AG, le PrĂ©sident de Mois des Centrales Syndicales, porte-parole de l’UAS, le camarade Marcel ZANTÉ, SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral de la CNTB, a lu le document introductif Ă  l’AG qui rappelle les observations des responsables syndicaux sur les nouvelles mesures du Gouvernement puis prĂ©sente la lecture qu’ils font de la question.

Les interventions qui ont suivi ont fĂ©licitĂ© les secrĂ©taires gĂ©nĂ©raux pour l’initiative de convocation de l’AG. D’autres observations ont relevĂ© les faits suivants :

– certaines dispositions contenues dans le dĂ©cret publiĂ© dans le journal officiel sont en contradiction avec le compte-rendu du conseil des ministres et avec le communiquĂ© publiĂ© par le ministre en charge des finances.

Ainsi le dĂ©cret indique que les prĂ©lĂšvements s’opĂšrent sur les salaires bruts (et non pas nets comme annoncĂ© jusque-lĂ ) ; les prĂ©lĂšvements de 25% sur les primes sont dĂ©sormais Ă©tendus aux travailleurs du privĂ©. Enfin, la durĂ©e des prĂ©lĂšvements prĂ©vue jusque-lĂ  de janvier Ă  dĂ©cembre 2024 est dĂ©sormais liĂ©e Ă  celle de la mobilisation gĂ©nĂ©rale en cours depuis avril 2023 et prĂ©vue pour finir en mars 2024 ;

– le prĂ©lĂšvement sur les primes des travailleurs du privĂ© s’apparente Ă  une double imposition quand on sait qu’au niveau de l’IUTS, les primes de plus de 250 000F subissent un prĂ©lĂšvement de 25%

– le traitement des VDP aurait dĂ» s’inscrire dans le budget de l’Etat gestion 2024 Ă  la diffĂ©rence de l’annĂ©e 2023 oĂč leur recrutement est intervenu aprĂšs l’adoption du budget ; de plus, le nombre de VDP est aujourd’hui en baisse et le mode de paiement de ces derniers laisse craindre des dĂ©tournements ;

– De nombreux citoyens notamment de grands commerçants Ă©chappent Ă  l’impĂŽt dans la mesure oĂč les services des impĂŽts n’ont pas accĂšs Ă  des marchĂ©s comme Rood Woko, SankariarĂ© et 10 Yaar ;

– l’annonce que le contrĂŽle de la gestion du fonds sera assurĂ©e par l’ASCE/LC n’est pas rassurante quand on sait que l’audit de la gestion de l’armĂ©e entamĂ©e par celle-ci a Ă©tĂ© suspendue ;

– la gestion du budget de l’Etat se fait de façon opaque alors qu’une proportion importante de notre ce budget est affectĂ©e depuis quelques annĂ©es Ă  la dĂ©fense et Ă  la sĂ©curitĂ© (prĂšs de 30% en 2024) ;

À l’issue des Ă©changes, il a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ©:

1- de faire un communiquĂ© pour informer les travailleurs et les opinions publiques nationale et internationale que les nouvelles mesures ont Ă©tĂ© unilatĂ©ralement prises par le Gouvernement de la transition sans aucune consultation et encore moins concertation avec l’UAS ;

2- d’organiser des AssemblĂ©es GĂ©nĂ©rales dans les services et entreprises privĂ©es pour recueillir les positions des travailleurs sur les nouvelles mesures ;

3- d’envisager une autre assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale de l’UAS et si possible des sorties rĂ©gionales ;

4- d’organiser une confĂ©rence de presse pour donner la lecture et la position de l’UAS sur les nouvelles mesures aprĂšs consultation des travailleurs Ă  travers la tenue des AG dans les services et entreprises.

Ouagadougou, le 22 janvier 2024

Pour les secrétaires généraux

Ont signé :

Le Président de mois des centrales syndicales
Le Président de mois des syndicats autonomes

Marcel ZANTE Alain SOME
Secrétaire Général/CNTBSecrétaire Général/SYNTRAPOST

Laisser un commentaire