Ouagadougou : La deuxième édition du festival de la Zone 1 prévue du 6 au 9 juillet 2023

0
1303
festival de la Zone 1 Burkina
Le comité d'organisation

Tribune de Valorisation de la culture burkinabè, la deuxième édition du festival de la Zone 1 se déroulera du 6 au 9 juillet 2023 sur le terrain du Lycée « Bangré Yiguiya » à Ouagadougou. L’annonce a été faite le mercredi 6 juillet 2023 au cours d’une conférence de presse initiée par le comité d’organisation.

La deuxième édition du festival de la Zone 1 est placée sous le thème : « Paix-diversité culturelle-cohésion sociale ». Une soixantaine d’artistes sont attendus, selon l’agence événementiel ODG groupe promoteur du festival. Plusieurs activités seront menées durant ces quatre jours de festival. A ce titre, il est prévu des prestations d’artistes, des jeux concours. Au-delà de ces aspects, ce festival vise à rassembler la jeunesse autour des sujets de réflexion relatifs à la solidarité et au développement du Burkina.

« A travers ce festival, nous allons rassembler la jeunesse, et à travers certaines discussions nous allons voir, comment nous pouvons améliorer certaines conditions de vie de nos jeunes frères en majeure partie des défavorisés, des déplacés », a déclaré Mohamed Ouédraogo, PDG de ODG groupe et promoteur du festival.

Les fonds récoltés durant ce festival serviront à financer la scolarité des élèves en situation défavorable, a souligné le PDG de ODG groupe et promoteur du festival. « Nous allons aussi, à travers le festival, permettre de scolariser certains élèves avec les fonds récoltés. Et contribuer aussi à l’effort de guerre », a-t-il indiqué.

Le début de ce festival marque également le lancement des activités d’une association de ODG groupe. « L’association c’est ICBA, international Community AIDS of Burkina Faso. Le siège sera basé aux USA et on aura une représentation ici, pour permettre à certains de nos frères qui n’arrivent pas à aller à l’école, d’apprendre gratuitement. Ils seront logés gratuitement et ils seront nourris gratuitement », a déclaré Mohamed Ouédraogo, PDG de ODG groupe et promoteur du festival.

Moumouni Yaro/ Oméga médias 

Laisser un commentaire