🔮CAN U17: « Il n’y a plus de calcul Ă  faire » (Brahima TraorĂ©, coach des Etalons)

0
2001

 

 

Battu lundi par le Mali 1-0 pour son entrĂ©e dans la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) des moins de 17 ans, le Burkina Faso n’a plus d’autre choix que de battre le Cameroun dimanche pour aller en quarts de finale.

 

Rien n’est donc perdu et l’entraĂźneur Brahima TraorĂ© l’a signifiĂ© Ă  l’issue de la rencontre. «On a toujours notre destin en main. Il y a un dernier match Ă  jouer contre le Cameroun. On aura l’occasion d’observer la rencontre entre le Mali et le Cameroun [jeudi] et peu importe le rĂ©sultat, nous avons toujours notre destin en main. Il n’y a plus de calcul Ă  faire, il faut gagner» a confiĂ© le technicien burkinabĂš.

 

Brahima TraorĂ© a Ă©tĂ© convaincu par la prestation des hommes qui ont fait leur entrĂ©e en seconde pĂ©riode, notamment Rachide OuĂ©draogo, Idrissa SorĂ©, Apollinaire Bougma et Jack Diarra. «On va s’appuyer sur l’Ă©quipe de la deuxiĂšme mi-temps pour aller chercher la victoire devant le Cameroun» a t-il glissĂ©.

 

Pour remobiliser sa troupe, Brahima TraorĂ© a dĂ©jĂ  sa petite idĂ©e. «Nous allons leur dire que rien n’est perdu, ils ont toujours leurs cartes en main, mais en football il faut marquer pour gagner».

 

Bernabé Kabré

Laisser un commentaire