Match amical Burkina- Côte d’Ivoire : 24 ans après, les Etalons veulent dégarnir les Eléphants de leurs défenses

141

Le 5 juin 2021, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire ont rendez-vous au stade Alassane Ouattara d’Ebimpé à Abidjan, pour un match amical. Ce n’est pas la première fois que Etalons et Eléphants se rencontrent. Le Burkina Faso reste sur une série incroyable de 24 ans sans victoire face à la Côte d’Ivoire. Son dernier succès remonte au 27 décembre 1997 à Ouagadougou 2-0. Kassoum Ouédraogo “Zico” et Abdoulaye Traoré ont marqué ce jour-là pour les Burkinabè. Depuis lors, plus de trace d’une victoire face à la Côte d’Ivoire. La dernière défaite en date, c’était à la CAN 2012 au Gabon 2-0, avec une réalisation de Salomon Kalou et un auto-goal de Bakary Koné “le Général Bako”.

Lors de toutes ses rencontres avec les Eléphants, les étalons ont réussi à obtenir un nul à la CAN 2010 où, les deux équipes se sont neutralisées 0-0 en phase de groupes. Cela fait donc neuf (09) ans que les deux équipes ne se sont plus affronté toutes compétitions confondues. Un sort que les burkinabè comptent bien briser en s’attaquant aux défenses des Eléphants.

 

LES ETALONS EN FORME Si la Côte d’Ivoire part avec les faveurs des pronostics, ce match ne sera pas une partie de plaisir pour elle.Le Burkina Faso a un effectif capable de tenir tête à n’importe quel adversaire sur le continent. Dans les buts, on devrait retrouver Hervé Koffi Kouakou, auteur d’une belle saison avec l’Excel Mouscron en Belgique. La paire axiale, l’une des meilleures en Afrique sera incontestablement Issoufou Dayo-Edmond Tapsoba. Ce dernier figure d’ailleurs dans l’équipe type du championnat allemand cette saison. En attaque, Bertrand Traoré est dans une forme incroyable. A lui seul, l’Etalon a fait chuter Chelsea 2-1 ce week-end avec un but et un penalty provoqué. A côté de lui, on devrait retrouver Franck Lassina Traoré de l’Ajax ou Mohamed Lamine Ouattara de l’AS SONABEL, actuel meilleur buteur du championnat burkinabè. Le milieu devrait être gardé par l’expérimenté capitaine Charles Kaboré.

LE PUBLIC DANS LES GRADINS Les supporters sont autorisés à prendre part à la rencontre entre Etalons et Eléphants. Avec l’avènement de la pandémie de Covid-19, les matchs se jouaient à huis clos. Selon des observateurs le retour du public dans les stades en terre ivoirienne est le signe que la maladie est en train de reculer. La Côte d’Ivoire est l’un des premiers pays en Afrique de l’ouest à avoir lancé début mars sa campagne de vaccination anti-Covid-19. Outre le retour du public au stade, ce match amical va permettre aux entraîneurs de faire une revue des troupes avant les éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Selon Kamou Malo, le sélectionneur des étalons, cette rencontre va lui permettre de tester des jeunes joueurs et procéder donc à un rajeunissement de l’équipe. L’entraineur burkinabè a fait appel à 33 joueurs. Un grand nombre pour justement se donner un large champ et préparer la liste pour les échéances du mois de septembre, notamment les deux premières journées des éliminatoires du mondial.

 

Pour Dramane Nikièma du Horoya AC de Conakry, les matchs de ce genre «permettent de mettre les joueurs en confiance et resserrer les rangs». Le sélectionneur des Eléphants de la Côte d’Ivoire, Patrice Beaumelle, a pour sa part convoqué 26 éléments parmi lesquels Eric Bailly, Serge Aurier, Maxwell Cornet, Max Gradel ou encore le capitaine Serey Dié. Après l’explication face à la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso se rendra au Maroc pour défier les Lions de l’Atlas le 12 juin à Rabat. Brigitte YODA

Laisser un commentaire