Burkina Faso / Réformes du système éducatif : l’AESO ne décolère pas

« Si nos exigences ne sont pas prises en compte, l’État sera le seul responsable de la dégradation du climat social » a déclaré l’(AESO) Association des Elèves du Secondaire de Ouagadougou au cours d’une conférence de presse hier. L’AESO qui continue de dire non aux réformes scolaires qui selon elle sont de nature à contingenter l’accès à l’Université et la réussite aux Examens. Elle invite par ailleurs, l’ensemble des élèves à poursuivre la lutte. Le compte rendu avec Pierre BADOLO.

Laisser un commentaire