Burkina : l’𝐀𝐃𝐅-𝐑𝐃𝐀 rĂ©affirme son appartenance Ă  l’opposition

Dans un communiquĂ© dont Radio OmĂ©ga a obtenu copie, le prĂ©sident de l’Alliance pour la dĂ©mocratie et la fĂ©dĂ©ration – Rassemblement dĂ©mocratique africain (ADF-RDA), indique qu’il reste bel et bien dans son camp politique qu’est l’opposition affiliĂ©e au chef de file.

«  L’ADF-RDA, comme deuxiĂšme force politique d’opposition, reprĂ©sentĂ©e Ă  l’AssemblĂ©e nationale, se positionne comme une entitĂ© politique de veille. Elle s’inscrit dans une opposition rĂ©publicaine et constructive Ă  l’Ă©coute des aspirations du peuple burkinabÚ » indique le prĂ©sident Gilbert NoĂ«l Ouedraogo.

Le parti salue par ailleurs « la volontĂ© affichĂ©e des dirigeants actuels d’Ɠuvrer Ă  une vĂ©ritable rĂ©conciliation sincĂšre des filles et des fils du Burkina Faso. »

Une sortie qui intervient alors qu’on assiste Ă  un mercato politique qui a dĂ©marrĂ© le janvier avec le retrait de l’UPC de l’opposition rejoignant la majoritĂ© prĂ©sidentielle avec son prĂ©sident Zephirin DiabrĂ© nommĂ© ministre d’État en charge de la reconciliation. « AprĂšs avoir Ă©tĂ© un parti d’opposition pendant 10ans et aprĂšs avoir siĂ©gĂ© au Chef de file de l’opposition politique, l’UPC ne siĂšge plus au sein de l’opposition politique au Burkina Faso » dĂ©clarait ZĂ©phirin DiabrĂ©, prĂ©sident de l’Union pour le progrĂšs et le changement (UPC), lors d’une confĂ©rence de presse tenue a Ouagadougou. La Nouvelle alliance du Faso (Nafa), parti de Djibri BassolĂ©, veut emboiter le pas Ă  l’UPC rejoignant la majoritĂ© prĂ©sidentielle selon le journal l’Observateur Paalga dans sa parution du 22 janvier 2021.
C’est dans un tel contexte que le parti de l’Ă©lĂ©phant lui rĂ©affirme son appartenance Ă  l’opposition.

Mohamed Nakanabo

Laisser un commentaire