Burkina : Présidentielle_2020 Pr Augustin Loada félicite Roch Kaboré à Ouaga après que Zida a refusé depuis le Canada de “féliciter quelqu’un qui n’a pas gagné honnêtement”

Candidat malheureux à la présidentielle 2020 où son champion Yacouba Isaac Zida a obtenu 1,52%,  le MPS, a été représenté vendredi soir au siège du MPP par le Pr Augustin Loada pour féliciter le vainqueur Roch Kaboré réélu dès le premier tour avec 57, 87%.

 “Le Pr Augustin Loada, au nom de son parti le Mouvement patriotique pour le Salut (MPS) est venu me présenter ce soir ses chaleureuses félicitations. Nous sommes tous fils et filles du Burkina Faso, et nous devons travailler à construire notre pays. Merci pour cette démarche républicaine cher professeur” a commenté Roch Kaboré sur sa page Facebook.

Une visite qui intervient au lendemain d’une réaction de Yacouba Isaac Zida qui affirmait depuis le Canada qu’il ne pouvait pas féliciter Roch Kaboré.

“J’aimerais bien pouvoir féliciter le candidat déclaré gagnant mais je ne puis pas le faire car ce serait aller contre mes valeurs de féliciter quelqu’un qui n’a pas gagné honnêtement” a laissé entendre Yacouba Isac Zida jeudi matin dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Pour Yacouba Isac Zida, le candidat Roch Kaboré avait la possibilité de gagner ces élections d’une manière qui préserve la dignité de notre pays. “Mais au lieu de cela nous avons assisté aux méthodes les plus inintelligentes jamais expérimentées comme l’achat de cartes d’électeurs sous projecteurs, séquence digne du tournage d’un court métrage pour le FESPACO” peut-on lire dans le communiqué.

Le candidat du MPS ne manque pas de s’exprimer sur l’organisation du scrutin. “En plus des fraudes massives, l’organisation même du scrutin était un véritable désastre. Jamais de mémoire de burkinabé un scrutin n’a été aussi mal organisé. Réussir un tel échec relève d’un certain génie et cela laisse penser à une orchestration visant à favoriser justement les tripatouillages auxquels on a assisté sur toute l’étendue du territoire. Il faut avoir le courage de le dire, ce à quoi nous avons assisté le dimanche 22 novembre n’est rien d’autre qu’un braquage électoral, ce qui est très honteux pour notre pays qui plus est se fait appeler le pays des hommes intègres” a-t-il ajouté.

Mohamed Nakanabo

Laisser un commentaire