Burkina: l’ONG Action contre la faim plaide pour de bonnes pratiques d’hygiène dans le Kénédougou

0
262

L’ONG Action contre la faim(ACF) prône les bonnes pratiques d’hygiène dans les centres de santé de la Région des Hauts Bassins en général, dans le Kénédougou en particulier. Elle a initié un atelier de plaidoyer dénommé « WASH’IN NUT » le mercredi 11novembre 2020 à Bobo Dioulasso. Un atelier au cours duquel ACF a procédé à la restitution de résultats d’études menées dans 26 CSPS de la commune de Orodara. Le constat qui s’en dégage, selon les premiers responsables de l’ONG, n’est guère reluisant car une grande partie de cette zone n’a pas accès à l’eau potable.

Selon des chiffres de l’ONG Action contre la faim, le taux national d’accès à l’eau potable en mars 2019 était deviron 67% contre 52 dans le Kénédougou. Un bilan qui a des conséquences sanitaires et et environnemental néfaste sur la santé des populations. «Nous nous sommes rendus compte que plus de 20% des ouvrages hydrauliques dans le Kénedougou étaient en panne et plus grave il y a des centres de santé qui ne disposent pas de point d’eau. C’est difficile dans ce cas d’atteindre des soins de qualité» a indiqué Cheik Amed Ki coordonnateur terrain Action contre la faim.

Pour cela, au cours de cet atelier, il a été question, selon Cheick Amed Ky, d’amener les participants à se rendre compte de l’importance de l’intégration des bonnes pratiques nutritionnelles et d’hygiène dans les habitudes de chacun.

 

A l’issue de cet atelier, les participants doivent être en mesure de s’approprier les résultats des travaux qui leur ont été présenté, mais également servir de relais dans leur différentes communautés de base afin de faire baisser le taux de maladie lié au manque d’hygiène et permettre l’amélioration de la situation qui prévaut dans le Kénédougou, pour « qu’ensemble, des plaidoyers soient menés aux niveaux régional, national et international » Cheick Amed Ki . Surtout que la survenue de la pandémie de la COVID-19 vient nous rappeler combien il est impératif d’intégrer les bonnes pratiques d’hygiène dans notre vécu quotidien.

La campagne Wash’in nut est un volet du projet « Convention de Partenariat Pluriannuelle » dénommé « Projet CPP Confluences » qui vient en renfort aux actions du projet socle qu’est le PADI( programme Intégré de diversification de la production et d’amélioration nutritionnelle dans les Hauts-Bassins).

 

Olivia Hien

Laisser un commentaire