Burkina : Elections législatives à Koudougou : “Nous allons plaider pour le vote d’une loi sur les commandes publiques favorisant la jeunesse (Angélain Poda)

0
496

 

‘’Je demande à la population de Koudougou d’ouvrir les yeux et surtout le bon œil parce que depuis longtemps, la population donne ses voix à des personnes mais aujourd’hui, après nos tournées, nous avons constaté que la population est déçue. La population a besoin de changement. Nous leur donnons la possibilité de faire ce changement avec nous’’, confie Angélain Poda, porte-parole de SENS. Il explique que le mouvement est seulement partant au scrutin législatif et à ce titre, il ne peut pas promettre des grandes réalisations aux populations. Toutefois, il indique que le mouvement va plaider pour des lois en faveurs des jeunes. ‘’Si nous sommes à l’assemblée nationale, nous allons demander pour une loi sur les commandes publiques favorisant la jeunesse. Nous allons demander un quota sur les marchés publics.  Par exemple si y a 100 commandes publiques à Koudougou, on réservera 25 à des entreprise jeunes car il ne sert à rien d’exiger de l’expérience ou des gros chiffre d’affaire à des nouvelles entreprises pour postuler à des marchés. Il faut donner la chance à ces jeunes de grandir’’, précise Angélain Poda. Pour lui le code des personnes et de la famille a besoin d’une relecture. ‘’L’actuel code des personnes et de la famille ne reconnait que le mariage célébré devant l’officier d’état civil alors que nos populations sont mariées soit religieusement soit traditionnellement. Nous voulons qu’on reconnaisse la célébration de ces mariages. Dans ce code de la famille, on y trouve des lois qui ne nous ressemblent pas comme l’interdiction de la dote alors qu’elle demeure’’.

 

Blandine Ky, candidate au scrutin législatif, a invité les populations à voter SENS. A propos de la campagne, la candidate soutient que SENS la fait autrement. ‘’Nous avons une approche différente de celle des autres partis et formations politiques. Ce soir nous sommes en assemblée générale, nous rencontrons des petits groupes dans les quartiers et les villages pour échanger avec eux. Aussi avons-nous opter pour des formations des femmes et des jeunes dans différents domaines d’activités. Nous estimons que les gros moyens qu’on utilise pour les meetings peuvent servir à former certaines personnes et leur donner de quoi pouvoir être autonome financièrement’’ renchérit Blandine Ky.

 

 

 

Sabouna Ouédraogo, Koudougou, Synergie Élections 2020, Radio Oméga

Laisser un commentaire