Burkina : Présidentielle 2020: “La démocratie ne peut pas se résumer à un concours entre candidats les plus fortunés” (Pr Augustin Loada)

50

La campagne électorale bat son plein au Burkina et tous les moyens sont bons pour séduire l’électorat. Entre distribution d’argent et des dons en nature, chacun veut profiter au maximum. A Bobo dioulasso en marge de ses activités de campagne, le professeur Augustin Loada lance un appel à population afin d’éviter le clientélisme électoral.

“C’est dommage que les partis qui nous ont gouverné jusqu’ici aient façonné les esprits au Burkina Faso à travers le clientélisme. Ce jeu-là que nous avions espéré terminé avec l’insurrection se reproduit. Nous constatons qu’un peu partout c’est le clientélisme qui est roi notamment de la part des partis qu’on n’a pas besoin de citer mais qui se reconnaissent et qui achètent des consciences. Si on ne combat pas le clientélisme électoral, nous pervertissons la démocratie. La démocratie ne peut pas se résumer à un concours entre candidats les plus fortunés” a expliqué le Président du MPS, Pr Augustin Loada. Et de reconnaître que la démocratie pour bien fonctionner a besoin de ressources.

“Mais si les électeurs doivent choisir les candidats sur la base des ressources qui sont redistribués en espèce ou en nature, il ne faut pas s’étonner que le pays reste dans une situation catastrophique comme on le voit non seulement ici mais un peu partout en Afrique. Ce sont des pratiques qui sont brillantes en Afrique et qui expliquent pourquoi l’Afrique stagne et ne comprend rien à la démocratie. Ce n’est pas une affaire de redistribution de clientélistes, c’est une rencontre entre un homme, une femme et le peuple et qui se fait autour de programme autour de projet” a précisé Augustin Loada.

Astride Nikiema, Bobo Dioulasso, Synergie Elections 2020, Radio Oméga.

Laisser un commentaire