🔮GrĂšve des avocats : Le mot d’ordre suivi au tribunal de grande instance Ouaga 1

0
1535

Le mot d’ordre d’arrĂȘt de travail lancĂ© par le conseil de l’ordre des avocats a Ă©tĂ© respectĂ© au tribunal de grande instance Ouaga 1. De la maison d’avocat en passant par les salles d’audiences, les hommes en robe noire brillent par leur absence. Des jugements se tiennent sans leur prĂ©sence. Cest le constat fait par notre Ă©quipe ce 4 juin 2024, premier jour de grĂšve.

« Nous sommes des avocats stagiaires voilĂ  pourquoi on est lĂ , sinon y’a personne », nous dit un jeune homme rencontrĂ© devant l’entrĂ©e de la salle d’accueil de la maison de l’avocat, situĂ©e dans l’enceinte du TGI Ouaga 1.

A quelques mĂštres de lĂ , dans la salle d’audience n°1 du tribunal de grande instance Ouaga 1 se tient un jugement . A la barre, un Ă©tudiant, poursuivi pour dĂ©tention illicite et consommation de cannabis ». Un accusĂ© qui devra se dĂ©fendre sans l’assistance d’un avocat.

Autre lieu autre ambiance. La salle d’audience n°2 de ce tribunal reste fermĂ©e en cette matinĂ©e.

L’absence de ces hommes en robe noire fait suite au mot d’ordre d’arrĂȘt de travail lancĂ© par le bĂątonnier du barreau national burkinabĂš, le 03 juin dernier.

Un arrĂȘt de travail du 04 au 08 Juin 2024 qui pour le BĂątonnier Siaka Niamba, vise Ă  « interpeller les autoritĂ©s sur le respect des rĂšgles rĂ©gissant la procĂ©dure pĂ©nale au Burkina Faso » et aussi pour appeler Ă  une bonne application « de l’article 6 du RĂšglement N° 05/CM/UEMOA du 25 septembre 2014, relatif Ă  l’harmonisation des rĂšgles rĂ©gissant la profession d’Avocat dans l’espace UEMOA et le respect et l’exĂ©cution des dĂ©cisions de justice par l’État Ă  l’égard de toute personne ».

Ibrahim Niaoné/ Oméga Médias

Laisser un commentaire