🔮Nations unies : « Plus de 4 300 soldats dont 37 burkinabĂš ont donnĂ© leur vie en servant sous le drapeau des Nations Unies »

0
1572

 

Ils sont Ă  l’honneur. Eux, se sont les casques bleus des Nations Unis. Ce 29 mai, la communautĂ© internationale cĂ©lĂšbre en effet la JournĂ©e internationale des casques bleue. Originaire de plus de 120 pays, les soldats de la paix des Nations Unies participent en ce moment Ă  11 opĂ©rations de paix dĂ©ployĂ©s dans des zones de conflit en Afrique, en Asie, en Europe et au Moyen-Orient. Ici au Burkina comme dans plusieurs pays Ă  travers le monde, un hommage est rendu au plus de 76 000 soldats de la paix des Nations unies qui incarnent l’idĂ©al le plus Ă©levĂ© de l’humanitĂ©, la paix. En prĂ©lude Ă  l’hommage qui sera rendu ce 30 mai Ă  la Place de la Nation Ă  ces hommes et femmes qui ont consacrĂ© leur vie au maintien de la paix, dans le monde, une cĂ©rĂ©monie sobre Ă  rĂ©unie ce mercredi au ministĂšre des Affaires Ă©trangĂšres des fonctionnaires du systĂšme des nations Unies au Burkina et des personnalitĂ©s burkinabĂš.

 

 

« PrĂȘts pour l’avenir, mieux construire ensemble ». C’est sous ce thĂšme qu’est cĂ©lĂ©brĂ© cette annĂ©e la JournĂ©e internationale des casques bleus, avec un focus sur le sens du sacrifice des soldats de la paix, hier et aujourd’hui, et la rĂ©silience des communautĂ©s auxquelles ils viennent en aide.    Selon Antonio Guterres, SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral des Nations Unies, cette commĂ©moration offre l’occasion de rendre hommage Ă  tous ces hommes et femmes, qui, au pĂ©ril de leur vie, chaque jour, s’emploient courageusement, dans certains endroits les plus dangereux et les plus instables de la planĂšte, Ă  protĂ©ger les civils, Ă  dĂ©fendre les droits humains, Ă  appuyer les Ă©lections et Ă  renforcer les institutions. Zeinab Hamza, Diaby, ReprĂ©sentante du Haut-commissaire des Nations Unies aux Droits de l’homme.

 

 

Du Soudan Ă  HaĂŻti, en passant par le Mali, le Burkina a toujours rĂ©pondu prĂ©sent Ă  l’appel des Nations Unies dans le cadre de ses missions de maintien de la paix Ă  travers le monde. A la faveur de cette journĂ©e, le ministre burkinabĂš des Affaires Ă©trangĂšres, reprĂ©sentĂ© par son chargĂ© de mission, a rendu un hommage mĂ©ritĂ© aux burkinabĂš civils et militaires pour leur brillante participation aux diffĂ©rentes opĂ©rations de maintien de la paix. Saidou Zongo, chargĂ© de mission, reprĂ©sentant du ministre des Affaires Ă©trangĂšres du Burkina.

 

 

Le professionnalisme des femmes soldats de la paix a Ă©tĂ© saluĂ© dont celle de l’agente de sĂ©curitĂ© pĂ©nitentiaire TĂ©nĂ© MaĂŻmouna Zoungrana. Depuis 1948, au fil de 71 missions d’opĂ©ration de maintien de la paix, plus de 4 300 soldats de la paix des Nations unies dont 37 burkinabĂš ont donnĂ© leur vie en servant sous le drapeau des Nations Unies. Ce jeudi 30 mai, le SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral des Nations Unies, Antonio Guterres, dĂ©posera une gerbe en l’honneur de tous les casques bleus tombĂ©s sous le drapeau de l’ONU. Des mĂ©dailles Dag Hammarskjid seront aussi dĂ©cernĂ©es Ă  titre posthume Ă  64 militaires, policiers et membres du personnel civil dont 61 d’entre eux ont perdu la vie l’annĂ©e derniĂšre Ă  travers le monde.

 

Judith traore/Oméga medias

 

Laisser un commentaire