🔮 Trafic de carburant en localitĂ© sous emprise terroriste : des rĂ©seaux dĂ©mantelĂ©s (Gendarmerie nationale)

0
2626

La Gendarmerie nationale a saisi plus de 300 bidons de 20 litres d’hydrocarbures destinĂ©s Ă  la contrebande en zones sous « emprise terroriste », dans la rĂ©gion de l’Est, et arrĂȘtĂ© quatre personnes, selon une note d’information de la Gendarmerie.

Les pandores de la 6e LĂ©gion, en enquĂȘte les 13 et 14 fĂ©vrier derniers dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, ainsi que toutes les autres formes de trafics illicites, ont interceptĂ© Ă  la sortie du village de Pokiamanga, dans la province du Gourma, trois tricycles chargĂ©s d’hydrocarbures.

« Ces cargaisons Ă©taient destinĂ©es Ă  Namounou, localitĂ© sous emprise terroriste », indique la Gendarmerie nationale qui ajoute avoir poursuivi ses investigations et dĂ©couvert le dĂ©pĂŽt, un magasin situĂ© dans la ville de Fada, servant Ă  stocker les bidons de gasoil et d’huile de vidange.

Quatre personnes ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©es et selon leur version donnĂ©e par la Gendarmerie dans sa note, le trafic prendrait sa source depuis la ville de Ouagadougou. Ces accusĂ©s « achetaient les hydrocarbures pour ensuite les conditionner dans des bidons de 20 litres. Le stock est ensuite convoyĂ© Ă  travers les camions dans la ville de Fada N’Gourma. Une fois sur place, selon le trafiquant, il est stockĂ© dans le magasin avant d’ĂȘtre revendu », indique la Gendarmerie, qui ajoute que les hydrocarbures achetĂ©s probablement au prix actuel Ă  la pompe sont revendus Ă  plus de 2000 francs CFA le litre.

« Il est (
) clair que ces trafiquants pourraient profiter de leurs parcours pour ravitailler les groupes armĂ©s terroristes », estime la Gendarmerie qui dĂ©plore que certains individus « malveillants » s’adonnent toujours Ă  la commercialisation de produits de contrebande en traversant des localitĂ©s « sous contrĂŽle des Groupes ArmĂ©s Terroristes (GAT) » sans ĂȘtre inquiĂ©tĂ©s.

Les personnes arrĂȘtĂ©es dans le cadre de cette affaire vont ĂȘtre conduites « trĂšs prochainement » devant le Procureur du Faso prĂšs le Tribunal de Grande Instance de Fada N’Gourma, ajoute la note.

 

Yaya Diomandé/ Oméga Médias

Laisser un commentaire