🔮 Cooperation: BientĂŽt le Sommet des Chefs d’Etat de l’AES

0
1520

Les ministres de l’Alliance des États du Sahel (AES) rĂ©unis Ă  Ouagadougou ont validĂ© jeudi, l’architecture juridico-institutionnelle en vue du Sommet des Chefs d’Etat.

Cette rencontre des ministres avait plusieurs objectifs entrant dans les cadre de l’opĂ©rationnalisation de l’Alliance des États du Sahel (AES). À cet effet les ministres ont pu tracer les sillons de l’Alliance des Etats du Sahel Ă  travers d’importantes propositions et recommandations contenues dans le relevĂ© de conclusions.

S’agissant de la charte de la future ConfĂ©dĂ©ration, les ministres n’ont pas jugĂ© nĂ©cessaire de procĂ©der Ă  sa rĂ©vision. Ainsi, tenant compte du retrait sans dĂ©lai de l’AES de la CEDEAO, ils ont convenu que le traitĂ© portant crĂ©ation de la confĂ©dĂ©ration prenne acte en fonction des rĂ©fĂ©rences historiques propres au peuple du Sahel.

Au cours de cette rĂ©union, les ministres ont actĂ© sur l’option d’une architecture institutionnelle comprenant les sessions des sommets des chefs d’Etat, les sessions du conseil des ministres et des sessions des reprĂ©sentants des parlements.

La question de l’AutoritĂ© du Liptako Gourma, s’est aussi invitĂ©e sur la table des dĂ©bats mais les ministres ont optĂ© d’inscrire le sujet Ă  l’ordre du jour du prochain sommet des chefs d’Etat

À l’unanimitĂ©, les ministres ont adoptĂ© le projet de charte de rĂ©fĂ©rence graphique de l’AES, et approuvĂ© la prise d’actions urgentes pour son appropriation par les populations.

Au-delĂ  des propositions, les ministres de l’AES ont Ă©mis quelques recommandations.

– Elaborer la feuille de route de la ConfĂ©dĂ©ration des Etats du Sahel;

-AccĂ©lĂ©rer l’élaboration de la charte graphique de l’AES;

– Elaborer dans de meilleurs dĂ©lais les projets et protocole additionnel relatifs Ă  la rĂ©partition et aux compĂ©tences entre la ConfĂ©dĂ©ration et les Etats;

– Elaborer dans l’urgence un projet de protocole additionnel relatif Ă  la libre circulation des personnes et des biens, Ă  la dĂ©fense et Ă  la sĂ©curitĂ© pour faire face aux implications liĂ©s au retrait des Etats de l’AES de la CEDEAO;

– Mettre en place un cadre de concertation en vue de gĂ©rer les implications liĂ©es au retrait sans dĂ©lai de la CEDEAO;

– Identifier des partenaires stratĂ©giques.

Cette rencontre a aussi permis aux ministres de condamner « la confiscation illĂ©gale et illĂ©gitime des avoirs de la rĂ©publique du Niger par l’UEMOA Ă  travers la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest ».

Au regard de cette situation, ils ont exprimé leur solidarité au gouvernement et au peuple nigérien et exigé la restitution « sans délai » desdits avoirs.

 

 

Charles Dah / Oméga médias

Laisser un commentaire