🔮CSC: Idrissa Ouedraogo, installĂ© dans ses nouvelles fonctions

0
1031

Idrissa OuĂ©draogo est le nouveau prĂ©sident du Conseil supĂ©rieur de la communication (CSC). NommĂ© le 31 janvier dernier Ă  la tĂȘte du conseil supĂ©rieur de la communication par le chef de l’État, le capitaine Ibrahim TraorĂ©, Idrissa Ouedraogo, est installĂ© Jeudi 1er fĂ©vrier dans sa nouvelle fonction de prĂ©sident de l’organe de rĂ©gulation des mĂ©dias au Burkina Faso. Il remplace Ă  ce poste, le prĂ©sident sortant AbdoulAzize Bamogo.

Le nouveau président du CSC incarne désormais la fonction de gendarme de la communication dans les médias classiques et aussi sur les pages qui ont plus de 5000 abonnés.

Le communicateur prend la tĂȘte du conseil supĂ©rieur de la communication dans un contexte oĂč la communication et l’information demeurent des enjeux primordiaux dans la reconquĂȘte du territoire national. Pour sa nouvelle mission loin des plateaux de tĂ©lĂ©visions, le nouveau prĂ©sident du CSC aura l’Ɠil sur le contenu des mĂ©dias classiques, mais aussi sur les rĂ©seaux sociaux. Selon Idrissa OuĂ©draogo le terrain indiquera la conduite Ă  tenir.
<< Il n’y aura pas de chantiers improvisĂ©s.On ne va pas se dire dĂ©jĂ  ce qui va se passer. Si le terrain commande la manƓuvre, ce sont les Ă©lĂ©ments du terrain qui vont imposer la conduite Ă  tenir. Mais pour ĂȘtre sĂ»r de ce qui est indispensable c’est d’ĂȘtre le plus honnĂȘte avec les Ă©vĂšnements, c’est d’ĂȘtre le plus efficace pour que nous contribuions Ă  l’Ă©dification d’une nation forte>>, a laissĂ© entendre le nouveau prĂ©sident du conseil supĂ©rieur de la communication (CSC) Idrissa Ouedraogo.

 

AbdoulAzize Bamogo, se dit heureux que cette passation de charge ait lieu Ă  la fin de son mandat. Il invite l’équipe entrante au travail tout en plaçant l’intĂ©rĂȘt supĂ©rieur de la nation en avant.

<<Je suis trĂšs content de pouvoir passer le tĂ©moin ce soir Ă  un nouveau prĂ©sident entrant. Je souhaite que toutes les institutions de notre pays puissent vivre ces moments oĂč un prĂ©sident qui a terminĂ© son mandat passe la main Ă  un nouveau prĂ©sident qui entre. Je pense que c’est une grĂące.(…)Je pense que ce dont on peut se rejouire pour ce mandat, c’est d’avoir surtout renforcĂ© la cohĂ©sion sociale au sein de l’institution, c’est d’avoir redorĂ© l’image de l’institution.>>, s’est rĂ©joui AbdoulAzize Bamogo, prĂ©sident sortant.

 

Idrissa OuĂ©draogo Analyste de la communication politique est titulaire d’une Licence et d’un Master 2 en Sciences et techniques de la communication, option journalisme et publicitĂ©, obtenus en 2000 et 2002 Ă  l’Ecole française des attachĂ©s de presse et professionnels de la communication Ă  Abidjan, en CĂŽte d’Ivoire. C’est une forte dĂ©lĂ©gation gouvernementale Ă  sa tĂȘte le Premier ministre, et le prĂ©sident du conseil constitutionnel qui a participĂ© Ă  cette passation de charges.

Ibrahim Niaone/Oméga médias

Laisser un commentaire