🔮DĂ©cĂšs de Saboteur : «C’est un surnom [Saboteur] qu’il a gagnĂ© au combat» (Gabriel Barrois, journaliste sportif)

0
2229

Le football burkinabÚ pleure depuis dimanche, Drissa Traoré Malo «Saboteur», ancien entraßneur des Etalons. Il est décédé à 79 ans des suites de maladie à Bobo-Dioulasso.

Le surnom «Saboteur» est restĂ© collĂ© Ă  l’homme tout au long de sa carriĂšre. Il faut remonter Ă  la fin des annĂ©es 1960 lorsqu’il Ă©tait encore joueur pour trouver l’origine de ce surnom, raconte le journaliste sportif Ă  la retraite Gabriel Barrois.

«C’est un surnom qu’il a gagnĂ© au combat au sortir d’un match des Etalons au Mali oĂč il a brillĂ© par sa rigueur dĂ©fensive en rĂ©ussissant Ă  annihiler toutes les attaques du joueur malien le plus en vue, l’attaquant Tidiani NiamĂ©lĂ©. La presse lui a attribuĂ© ce surnom de Saboteur et il a portĂ© ça toute sa vie» relate t-il.

Pour Gabriel Barrois, Saboteur « est un passionnĂ© fou, un homme de caractĂšre» qui savait rĂ©vĂ©ler de jeunes joueurs que d’autres entraĂźneurs mettraient de cĂŽtĂ© par manque d’expĂ©rience. Il a fait rĂ©fĂ©rence Ă  Jonathan Pitroipa, Charles, Bakary KonĂ© rĂ©vĂ©lĂ©s au grand public en octobre 2006 contre le SĂ©nĂ©gal au stade du 4 aoĂ»t lors des Ă©liminatoires de la CAN Ghana 2008, match gagnĂ© par 1 but Ă  0.

Le journaliste sportif dĂ©crit Drissa TraorĂ© Malo «Saboteur » comme un homme qui « pensait le football comme il l’entendait, qui avait des systĂšmes de jeu ultra-dĂ©fensifs qui ne plaisaient pas toujours» mais qui savait se produire sur un terrain.

Bernabé Kabré

Laisser un commentaire