🔮 Un migrant bĂ©ninois assassinĂ© en Tunisie

0
1423

 

Un migrant béninois de 30 ans a perdu la vie suite à un coup de poignard, dans une attaque menée par un groupe de jeunes Tunisiens, dans le centre-est de la Tunisie, a annoncé lundi le porte-parole du tribunal de Sfax, dans un communiqué.

Selon le communiquĂ©, 5 autres migrants d’Afrique subsaharienne ont Ă©tĂ© blessĂ©s dans cette attaque et conduits Ă  l’hĂŽpital. « Elles ne sont pas griĂšvement blessĂ©es » a insistĂ© le communiquĂ©, qui prĂ©cise que « trois Tunisiens ĂągĂ©s de 17, 23 et 36 ans ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s aprĂšs l’ouverture d’une enquĂȘte judiciaire ».

Cette attaque a été menée du 22 au 23 mai par sept Tunisiens munis de couteaux et de sabres, contre 19 migrants réunis dans une habitation à El Haffara, un quartier populaire de Sfax.
Ce drame intervient dans « un climat d’impunitĂ© et de normalisation de la violence, d’incitation Ă  la haine et au racisme contre les migrants d’Afrique subsaharienne », ont dĂ©noncĂ© 23 ONGs dans un communiquĂ©.

Le prĂ©sident tunisien KaĂŻs SaĂŻed avait dĂ©clarĂ© que « des hordes d’immigrĂ©s clandestins provenant d’Afrique subsaharienne » avaient dĂ©ferlĂ© sur la Tunisie et Ă©taient Ă  l’origine « de violences, de crimes et d’actes inacceptables ». Il a ajoutĂ© que c’était une situation « anormale » qui s’inscrivait dans le cadre d’un plan criminel conçu dans le but de « mĂ©tamorphoser la composition dĂ©mographique de la Tunisie » et de la transformer « seulement en un État africain qui n’appartienne plus au monde arabo-islamique ». Suite Ă  ce discours, et Ă  une montĂ©e de la violence contre les ressortissants sub-saharizns, plusieurs milliers de migrants ont Ă©tĂ© rappelĂ©s par leurs pays.

 

Charles Dah/Oméga médias

Laisser un commentaire