🔮 Nouna: Des habitants manifestent pour exiger davantage de sĂ©curitĂ©

0
1405

 

Des habitants de la province de la Kossi ont rĂ©clamĂ©, jeudi Ă  Nouna, Ă  travers une manifestation, plus de sĂ©curitĂ© notamment sur les axes routiers d’accĂšs Ă  la province. Ces manifestants se sont mobilisĂ©s devant la brigade de gendarmerie de la ville, suite Ă  l’assassinat de six personnes, enlevĂ©es mardi sur l’axe Nouna-Djibasso a indiquĂ© une source locale Ă  OmĂ©ga MĂ©dias.

« Les cadavres ont été retrouvés mercredi matin devant la morgue du CMA (de Nouna) », a ajouté la source.

Une autre personne, a également été tuée, jeudi matin -avant le début de la manifestation-, par des hommes armés selon une autre source, qui précise que la victime raliait Nouna depuis Dédougou.

« On ne peut pas bouger, ne pas sortir de la ville », a déploré notre source sur place.

C’est au regard de cette situation, que les manifestants de ce jeudi ont rĂ©clamĂ© aux FDS et VDP l’Ă©tablissement d’une stratĂ©gie afin de protĂ©ger les personnes et leurs biens ainsi que de sĂ©curiser les voies d’accĂšs Ă  la province.

Les manifestants ont transmis leur doléances au sous-chef de brigade de gendarmerie qui a assuré que ces « préoccupations seront prises en compte dans les meilleurs délais ».

Avant, cette manifestation, des habitants de la ville avaient le 15 mai dernier, dĂ©criĂ© la situation de la province lors d’une marche de soutien aux autoritĂ©s de la Transition.

« La situation actuelle de la province de la Kossi est et devient de plus en plus préoccupante au regard des déplacements massifs des producteurs de leurs zones de production » avaient déclaré les soutiens de la Transition lors de la manifestation.

Ils avaient également évoqué la situation de la route nationale 14, reliant Nouna à Dédougou et Nouna à Djibasso.

« La circulation des personnes et des biens est quasiment impossible, non seulement sur cette route principale, mais aussi sur les routes secondaires, les pistes et sentiers », ont regretté ces personnes.

Cette situation sĂ©curitaire de la Kossi est dĂ©noncĂ©e alors que depuis le 3 avril dernier, il est menĂ© dans la rĂ©gion -Boucle du Mouhoun- une opĂ©ration militaire dĂ©nommĂ©e « Kapidougou » qui signifie « Ruche » en français. Cette opĂ©ration mobilise plus de 800 militaires et VDP et a pour objectif de reprendre le contrĂŽle des localitĂ©s tombĂ©es sous les mains de l’ennemi, en fouillant les forĂȘts et les communes abandonnĂ©es.

Yaya Diomandé / Oméga Médias

Laisser un commentaire