🔮 ALERTE – Mohamed Sinon interpellĂ© par la gendarmerie sera prĂ©sentĂ© au procureur

0
4185

L’activiste Mohamed Sinon se rĂ©clamant « panafricain » a Ă©tĂ© interpellĂ©, vendredi, par la gendarmerie nationale, a confirmĂ© Ă  OmĂ©ga, dimanche, une source sĂ©curitaire.

Selon les informations de Omega, l’activiste a Ă©tĂ© interpellĂ© Ă  Gaoua dans le Sud-ouest. « C’est le procureur qui a demandĂ© qu’il soit interpellĂ©. Et c’est ce qui a Ă©tĂ© fait », affirme une autre source sĂ©curitaire.

La mĂȘme source pense que derniĂšrement Mohamed Sinon a tenu des propos particuliĂšrement « sensibles et dangereux » Ă  l’endroit de la gendarmerie nationale et de la justice. Cela pourrait ĂȘtre la raison de cette interpellation, ajoute-t-elle.

Mohamed Sinon avait profĂ©rĂ©, dĂ©but dĂ©cembre 2022, des menaces de mort Ă  l’encontre du journaliste Newton Ahmed Barry.

M. Sinon, se réclamant « fervent soutien du Capitaine Traoré », avait, et à visage découvert, dans une vidéo diffusée via le réseau social Whatsapp, demandé ouvertement au Capitaine Traoré et à la jeunesse burkinabÚ de tuer Newton Ahmed Barry.

L’activiste et membre du Collectif des Leaders Panafricains – une organisation de la sociĂ©tĂ© civile ayant organisĂ© plusieurs marches pour demander le dĂ©part des forces françaises du Burkina et prĂŽnant un partenariat avec la Russie – avait finalement Ă©tĂ© jugĂ© pour des faits de menaces sous conditions, mise en danger de la vie d’autrui et d’intolĂ©rance sur les personnes de Newton Ahmed Barry et Alpha Barry. Il avait Ă©tĂ© condamnĂ© le 10 fĂ©vrier 2023.

Sinon avait écopé de 24 mois de prison avec une amende de 500 000 FCFA le tout avec sursis.

Lamine Traoré / Oméga médias

Laisser un commentaire