🔮Boukary KaborĂ© dit le Lion : le parcours d’un dĂ©fenseur de la rĂ©volution d’aoĂ»t 83

0
1755

 

Boukary KaborĂ©, plus connu sous le nom de « Lion », Ă©tait l’un des compagnons les plus proches du capitaine Thomas Sankara, PrĂ©sident du Burkina Faso de 1983 Ă  1987. NĂ© en 1950 Ă  Poa, dans la province du BoulkiemdĂ©, Boukary KaborĂ© a grandi dans une famille paysanne modeste.

Il intĂšgre le PrytanĂ©e Militaire de Kadiogo (PMK) en 1961 et gravi rapidement les Ă©chelons. Il obtient le grade de sous-lieutenant en 1977 aprĂšs 4 ans d’Ă©tudes Ă  l’acadĂ©mie militaire de YaoundĂ© au Cameroun. DiplĂŽmĂ© de l’Institut de la jeunesse et des sports de YaoundĂ©, Boukary KaborĂ© fut Ă©galement commandant du bataillon d’intervention aĂ©roportĂ© (BIA) basĂ© Ă  Koudougou dont l’emblĂšme Ă©tait le lion. C’est d’ailleurs de l’emblĂšme de cette unitĂ© de commandos parachutistes que lui vient le surnom le « Lion ».

Fervent dĂ©fenseur de la rĂ©volution burkinabĂš de 1983 et il a Ă©tĂ© un partisan actif de la politique de Sankara visant Ă  promouvoir l’Ă©ducation, la santĂ© et l’Ă©mancipation des femmes.

Le BIA est dissout aprĂšs la prise du pouvoir par le capitaine Blaise CompaorĂ© aprĂšs un coup d’État qui a coĂ»tĂ© la vie au capitaine Thomas Sankara. Contraint Ă  l’exil, le natif de Poa trouve refuge au Ghana.

AprÚs 4 années passées au pays de Kwame Nkrumah, le lion fait son retour au Burkina Faso en 1991 et se lance dans une carriÚre politique avec son parti, le PUND
(Parti pour l’unitĂ© nationale et le dĂ©veloppement) dont l’emblĂšme Ă©tait encore un lion.

ParallĂšlement, il engage un combat pour la reconstitution de sa carriĂšre au sein de l’armĂ©e dont il avait Ă©tĂ© radiĂ©. En 2011 Boukary KaborĂ© devient colonel suite Ă  un dĂ©cret signĂ© par le prĂ©sident du Faso d’alors, Blaise CompaorĂ©.

AprĂšs le rejet de sa candidature Ă  la prĂ©sidentielle de 2020, l’homme qui se revendiquait aussi « koglweogo » s’Ă©tait progressivement retirĂ© de la scĂšne politique. Sa derniĂšre apparition publique remonte Ă  novembre 2021 lors du procĂšs Thomas Sankara oĂč il Ă©tait considĂ©rĂ© comme l’un des tĂ©moins clĂ©.

RongĂ© par la maladie depuis plusieurs mois, le lion du BoulkiemdĂ© a dĂ©finitivement rejoint sa taniĂšre pour le repos Ă©ternel ce 13 mai 2023. Il s’en est allĂ© Ă  l’Ăąge de 73 ans.

Adam’s Kaled Ouedraogo/OmĂ©ga mĂ©dias

Laisser un commentaire