Soudan : « C’était le calvaire », Aimé Bakouan, Burkinabè rapatrié

0
964

Quelques 28 ressortissants burkinabè ont été rapatriés jeudi du Soudan où un conflit armé a éclaté depuis le 15 avril 2023 entre le chef de l’armée soudaine, le général Abdel Fattah al-Burhane, et le dirigeant des Forces de soutien rapide (FSR), le général Mohamed Hamdane Daglo, contraignant des dizaines de milliers de Soudanais ainsi que des étrangers à prendre les chemins de l’exil.

Composés d’étudiants et de travailleurs, ces Burkinabè étaient à bord d’un vol spécial qui a transité par le Caire, la capitale de l’Égypte. A leur descente d’avion, ils ont été accueillis par une délégation gouvernementale.

Aimé Bakouan est l’un de ces 28 ressortissants burkinabè rapatriés du Soudan

Aimé Bakouan est l’un de ces 28 ressortissants burkinabè. Il dit être artiste musicien et vivait avec sa famille au Soudan depuis quelques années. Très touché, M. Bakouan dit avoir « très » avoir mal vécu ce conflit.

« C’était le calvaire, c’était très difficile », a-t-il déclaré à sa descente d’avion à l’aéroport international de Ouagadougou. Il dit avoir vu des amis, des voisins, et des maisons tombées sous le feu des bals.

Siaka Yabré qui a été également rapatrié du Soudan

Siaka Yabré qui a été également contraint de prendre les chemins de l’exil a remercié le gouvernement burkinabè pour avoir initié cette opération de rapatriement. Il dit être étudiant en droit islamique et raconte avoir vécu des moments très difficiles avec ses camarades.

« Nous disons merci aux autorités burkinabè d’avoir pensé à nous dans ces moments difficiles ainsi (…) », a-t-il indiqué.

En espérant que le conflit prenne fin, le ministre délégué des Burkinabè de l’extérieur rassure que tout est mis en œuvre pour permettre à chacun de retrouver sa famille.

Les 28 Burkinabè rapatriés du Soudan à leur descente d’avion à l’aéroport international de Ouagadougou [ le 4 mai 2023]
« Nous remercions la diligence avec laquelle l’embrassade du Burkina au Caire a travaillé sur ce dossier, mais aussi la synergie d’action du ministère de l’action sociale ». Karamoko Traoré.

La Ministre de l’action humanitaire garantie pour sa part, que toutes les dispositions sont prises afin d’offrir aux 28 ressortissants venus du Soudan un hébergement et une ration alimentaire jusqu’à leur retour dans leur famille.

Selon le gouvernement, le Burkina Faso fait partie des pays ayant le plus de ressortissants au Soudan avec plus de 500.000 personnes.

Jean-Baptiste Ramdé/ Oméga médias 

Laisser un commentaire