🔮 Le journaliste Lookman Sawadogo auditionnĂ© sur son Ă©mission, (Info OmĂ©ga)

0
5120

Le journaliste Lookman Sawadogo a Ă©tĂ© auditionnĂ©, mardi, par la sĂ»retĂ© nationale, a confirmĂ© Ă  OmĂ©ga le journaliste. L’audition a durĂ© une quinzaine de minutes et a portĂ© sur son Ă©mission dĂ©bat « 7 Afrique » sur la tĂ©lĂ©vision LCA.

Selon les informations de OmĂ©ga, l’audition du journaliste – accompagnĂ© par son avocat, l’ex BĂątonnier Me Paulin Salembere – n’aura durĂ© qu’une quinzaine de minute Ă  la sĂ»retĂ© nationale.

L’audition selon nos sources a portĂ© sur l’émission « 7 Afrique » qu’anime le journaliste. Lookman a Ă©tĂ© questionnĂ© sur le traitement des sujets sĂ©curitaires particuliĂšrement dans le Centre-nord. Selon la source de OmĂ©ga, il a Ă©tĂ© aussi question du Centre national d’Appel (CNA). Le nouveau centre crĂ©Ă© par la prĂ©sidence du Faso et logĂ© Ă  la direction de la Communication. Les agents de la sĂ»retĂ© nationale ont demandĂ© au journaliste d’envoyer les informations dont il dispose au centre. La source ajoute aussi que le journaliste pourra aussi se tourner vers ledit centre pour avoir des informations Ă  traiter.

A cette question, le journaliste, prĂ©cise la source de OmĂ©ga, a rĂ©pondu qu’il traitait de sujets d’actualitĂ© qui sont, ajoute-t-il, des informations officielles connues du grand public. « Il n’y a pas nĂ©cessitĂ© de rĂ©fĂ©rer au centre d’appels », a indiquĂ© le journaliste Sawadogo.

Enfin, toujours selon nos informations, un des invités du journaliste devra répondre dans les jours à venir pour des propos tenus sur le plateau relativement à la sécurité.

Lundi soir, le collectif des journalistes, activistes et leaders d’opinion victimes de menaces s’était inquiĂ©tĂ© de la « convocation trĂšs peu orthodoxe car celle-ci ne respecte pas la procĂ©dure en la matiĂšre » du journaliste et ce, Ă©crit le collectif, aprĂšs des intimidations de tout genre que subissent M. Sawadogo et certains membres du collectif.

Le collectif avait indiquĂ© que toute dĂ©gradation de la situation nationale dĂ©jĂ  trĂšs prĂ©caire sera de la responsabilitĂ© du rĂ©gime et devra en assumer les consĂ©quences d’une maniĂšre ou d’une autre et de rassurer que le collectif suit de prĂšs le dossier et ne tolĂ©rera aucune violation de la loi comme il s’est engagĂ© au respect des droits et des libertĂ©s individuelles et collectives dans notre pays.


Lamine Traoré / Oméga médias

Laisser un commentaire