🔮 École nationale des eaux et forĂȘts : la 62Ăšme promotion prĂȘte Ă  servir

0
927

L’École nationale des eaux et forĂȘts (ENEF), vient de mettre Ă  la disposition des ministĂšres en charge de l’Environnement du Burkina, du Niger et du Togo, des cadres et des agents prĂȘts Ă  affronter leur mission de terrain. BaptisĂ©e « CohĂ©sion » par le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du dit ministĂšre burkinabĂš, Dr Augustin KaborĂ©, la promotion a effectuĂ© sa sortie de fin de formation ce vendredi 21 Octobre, en prĂ©sence des aĂźnĂ©s, parents, amis, supĂ©rieurs hiĂ©rarchiques et encadreurs.

Au nombre de 338 Ă©lĂšves admis sur 339 avec 1 recalĂ©, ces stagiaires sont rĂ©partis comme suit : 38 cadres supĂ©rieurs dont 28 inspecteurs des Eaux et ForĂȘts et 10 de l’environnement ; 82 cadres d’encadrement dont 55 contrĂŽleurs des Eaux et ForĂȘts et 27 techniciens supĂ©rieurs de l’environnement et enfin 218 agents d’exĂ©cution dont 202 assistants des Eaux et ForĂȘts et 16 agents techniques de l’environnement.

« Nous avons pu couvrir l’ensemble du programme qui a Ă©tĂ© exĂ©cutĂ© parfaitement grĂące Ă  l’assiduitĂ© des Ă©lĂšves eux-mĂȘmes et aujourd’hui nous pouvons confirmer qu’ils ont acquis des compĂ©tences conformĂ©ment aux objectifs visĂ©s », a affirmĂ© le Directeur gĂ©nĂ©ral de l’ENEF, Lamien PingatĂ©.

Au regard des dĂ©fis sĂ©curitaires que fait face le Burkina, des innovations ont Ă©tĂ© apportĂ©es dans le cycle de formation des eaux et forĂȘts, Ă  en croire Lamien PingatĂ©.

« L’Ă©cole a innovĂ© Ă  travers l’adaptation de sa formation en introduisant les droits humains comme module de formation. Toute chose qui permet de protĂ©ger en bonne partie les agents eux-mĂȘmes Ă  ne pas tomber dans les facilitĂ©s qui puissent les compromettre », a ajoutĂ© le premier responsable de l’école des eaux et forĂȘts, Lamien PingatĂ©.

Ces nouveaux agents, conscients des multiples enjeux liĂ©s non seulement Ă  la sĂ©curitĂ© mais aussi Ă  la prĂ©servation du patrimoine naturel, ont rassurĂ© de leur ferme engagement Ă  la sauvegarde de l’environnement.

« Nous pouvons affirmer que nous sommes prĂȘts Ă  relever ces dĂ©fis grĂące Ă  la formation reçue durant ces deux ans Ă  l’Ă©cole (
) Le forestier Ă  un double rĂŽle qui est le dĂ©veloppement rural et l’appui aux forces de dĂ©fense et de sĂ©curité », a indiquĂ© Blaise SomĂ©, le dĂ©lĂ©guĂ© de la promotion.

Le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du ministĂšre de l’Environnement, par ailleurs prĂ©sident de la cĂ©rĂ©monie de cette sortie, a invitĂ© ses filleuls Ă  plus de rigueur et d’assiduitĂ© afin de rĂ©ussir leur mission.

Le thĂšme attribuĂ© Ă  cette 62Ăšme  promotion fait rĂ©fĂ©rence Ă  l’actualitĂ© nationale qui est : « Sauvegarde de l’environnement dans un contexte d’insĂ©curitĂ© : quelle approche organisationnelle pour l’atteinte des objectifs du dĂ©veloppement durable ».

 

Paul SOMA, Bobo-Dioulasso, Radio Oméga

Laisser un commentaire