Burkina – Agriculture : l’Inades lance la campagne AlimenTerre pour moins de pesticides chimiques dans les champs

L’Institut Africain pour le Développement Economique et Social (INADES) Burkina Faso, en collaboration avec le Comité National de l’Agriculture Familiale (CNAF) a lancé le 11 mai dernier la campagne AlimenTerre, qui vise à réduire l’usage des pesticides chimiques dans la production agricole.

Le but est de garantir des produits plus sains aux consommateurs burkinabè et africains. Orientée spécifiquement sur la question des pesticides et fertilisants chimiques, la campagne AlimenTerre vise à éveiller la conscience publique sur la problématique du droit à l’alimentation ainsi que sur l’impact du choix de nos aliments sur la santé humaine et animale. Elle va consister à sensibiliser les acteurs du monde de l’agriculture quant à la nécessité de recourir aux intrants et pesticides biologiques et respectueux de l’environnement.

« L’initiative AlimenTerre vient à point nommé pour contribuer aux différents efforts de promotion d’une alimentation saine et durable dans notre pays (…) parce que nous sommes soucieux d’assurer une alimentation saine et durable à nos populations », a laisse entendre Mahamadi NANEMA, chargé de mission du ministre de l’agriculture.

« Nous aurons particulièrement une oreille attentive sur le plaidoyer que vous avez à reconduire dans la Campagne Conscience AlimenTerre sur la question des pesticides chimiques » a-t-il assuré.

La présente campagne, qui fédère 10 bureaux africains d’INADES Formation, s’inscrit dans le cadre de la décennie des Nations Unies pour l’Agriculture familiale impliquant les Plateformes Nationales de l’Agriculture Familiale (PNAF), mise en œuvre dans chaque pays par les Comités Nationaux de l’Agriculture Familiale (CNAF).

Régis Boni

Laisser un commentaire