Niger: le président élu Mohamed Bazoum demande aux Français de maintenir leur dispositif aérien

1141

Mohamed Bazoum président élu le 21 février dernier  n’écarte pas un retrait partiel des forces françaises de Barkhane, mais demande à Paris de maintenir son dispositif aérien au Sahel. Il l’a fait savoir lors d’une interview accordée à RFI et France 24.

Mohamed Bazoum révèle aussi qu’en 2016-2017, le gouvernement du Niger a tenté de négocier une trêve avec les jihadistes, mais a dû y renoncer face à leur intransigeance.

Laisser un commentaire