Koudougou Activités politiques : des jeunes s’engagent pour les élections

0
554

Koudougou Activités politiques : des jeunes s’engagent pour les élections

« Si nous refusons de nous impliquer dans  les élections, nous ne devons plus nous plaindre » (Anicha Ouédraogo)

« Les anciens font tout pour empêcher les jeunes de gravir les échelons en politique » (Adrien Traoré)

 

Le balai citoyen Koudougou a animé une conférence publique à l’endroit des jeunes sur leur participation au processus électoral dans la commune. Il était alors question de les interpeler sur la nécessité de voir les jeunes actifs en politique et leur donner les arguments à cet effet au lieu de toujours se plaindre.

 

« Koudougou est une ville jeune grâce à l’université. Mais le constat est que les jeunes n’ont pas massivement participé aux précédentes élections. Alors que paradoxalement, ce sont eux qui sont au centre des revendications, reprochant aux hommes politiques de ne pas tenir compte de leurs préoccupations. Comment voulons-nous que d’autres personnes prennent en compte nos préoccupations si nous même pouvons décider », constate Anicha Ouédraogo, membre du Balai Citoyen.

 

Selon les organisateurs, c’est en rappelant aux jeunes qu’ils doivent participer au processus électoral que la prise de conscience naitra. « Si nous refusons de nous impliquer dans les élections, nous ne devons plus nous plaindre. Nous devons prendre conscience que nous avons la possibilité et la capacité de faire bouger les lignes, de changer les choses en notre faveur », insiste Anicha Ouédraogo.

 

 

Avec les élections municipales qui arrivent bientôt, le Balai citoyen appelle la jeunesse à ne plus rester en marge. Cette structure remarque qu’ « aux dernières élections législatives, parmi les élus du Boulkiemdé, le plus moins âgé a plus de 40 ans. Alors que la jeunesse représente plus de la moitié de la population électorale ».

Adrien Traoré, élève stagiaire à l’ENS de Koudougou estime que la conférence lui a été bénéfique. « Face à certains obstacles, j’étais découragé mais, au regard des conseils donnés par le conférencier, cela me donne encore le courage de persévérer dans ce milieu même si les anciens font tout pour nous empêcher de gravir les échelons en politique. Pourquoi envoyer quelqu’un prendre un précieux moyen de décision pour nous, alors qu’on peut aller le chercher nous-même ? En tant que jeune, il faut qu’on sache qu’on ne doit pas s’assoir dans notre zone de confort et attendre que les anciens agissent pour nous

Sabouna Ouédraogo

 

Laisser un commentaire