Birmanie : l’armée renverse le président et proclame l’état d’urgence pour un an (AFP)

0
1040

Reconduit suite à des élections en novembre 2020, le président Birmane Win Myint a été renversé lundi matin par l’armée, indique l’Agence France Presse. Un état d’urgence d’un an a aussitôt été proclamé et un général placé comme président par intérim.

Dès les premières heures de la proclamation des résultats, l’armée birmane a contesté le résultat des urnes. Ce jour-là, en explosant le score du scrutin historique de 2015, la Ligue nationale pour la démocratie (LND), a raflé 396 des 476 sièges au Parlement.
“Ce putsch, immédiatement condamné par plusieurs capitales étrangères, est nécessaire pour préserver la stabilité de l’Etat”, ont fait savoir les militaires dans une annonce sur leur chaîne de télévision, NAME.

«Nous mettrons en place une véritable démocratie multipartite», ont déclaré les militaires dans un communiqué publié sur leur page Facebook, ajoutant que le pouvoir sera transféré après «la tenue d’élections générales libres et équitables». La cheffe de facto du gouvernement civil Aung San Suu Kyi a été arrêtée lundi à l’aube lors de ce putsch militaire.

Laisser un commentaire